Signature Litigation annonce une croissance de 22 % et une participation annuelle aux bénéfices de 17,6 %, fait unique à Paris

Vie des cabinets
TAILLE DU TEXTE

Signature Litigation a récemment annoncé les résultats spectaculaires de son activité fiscale de 2021. Avec un chiffre d’affaires de 32,2 millions d’euros et une participation annuelle aux bénéfices de 17,6 % la firme de droit connaît une croissance de 22 %.

La répartition des bénéfices est versée à tous les membres du cabinet dans ses trois sièges : Paris, Londres et Gibraltar, dans le cadre de son modèle de participation fixe aux bénéfices.

Ce modèle de participation généralisée aux bénéfices est l'un des multiples aspects de la culture ainsi que de la structure de Signature et permet à tous les membres du cabinet non-associés, du personnel salarié aux avocats, d'être parties prenantes dans les succès du cabinet.

« Face au bouleversement causé par la pandémie de Covid-19, nos résultats pour l'exercice fiscal 2021 confirment la ténacité de notre modèle et de notre cabinet alors que nous approchons nos 10 ans d'existence. Nos trois branches ont toutes enregistré des résultats surprenants, dans la droite lignée de notre objectif à long-terme de croissance soutenue d’une année à l’autre » déclare Le PDG de Signature Litigation, Kevin Munslow.

Cette année, le modèle de participation aux bénéfices a permis aux affiliés du cabinet de toucher 17,6 % de leur rémunération annuelle, en plus des primes liées aux horaires de travail. Il est à noter que ce chiffre d'affaires s’est réparti sur un ensemble de litiges, particulièrement au sein des secteurs bancaires, de l'assurance, de la technologie et de l'industrie.

Kevin Munslow, a également affirmé : « Nous demeurons toujours plus engagés dans la mise en place d’un environnement répondant aux attentes de chaque employé et une culture d’égalité où les clés de la réussite sont à la portée de tous’».

Signature Litigation Paris s'est fortement développée depuis sa création en janvier 2019 avec trois associés, Thomas Rouhette, antérieurement chef de service du contentieux chez Hogan Lovells, Sylvie Gallage-Alwis, ancienne avocate chez Hogan Lovells, et Emmanuèle Lutfalla, précédemment associée d’une société spécialisée dans le contentieux des assurances. Comptant désormais quatre associés et 14 collaborateurs, la firme a élargi son expertise au-delà du contentieux à l'arbitrage international avec l'arrivée de Flore Poloni, anciennement associée chez August Debouzy.

Le cabinet compte désormais 18 associés et plus de 100 membres dans ses différents sièges.

L'annuaire du Monde du Droit