Activisme actionnarial : un rapport publié par Skadden et Activistmonitor met en évidence la pression accrue des activistes contre les entreprises européennes

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

La pression des activistes sur le point d’augmenter en Europe en 2022, les entreprises européennes devraient « s’inquiéter très sérieusement » de  futures attaques d’activistes nord-américains. 

Le cabinet d’avocats international Skadden, Arps, Slate, Meagher  & Flom LLP a collaboré avec Activistmonitor dans le cadre de la production de son  septième rapport annuel sur l’activisme actionnarial (« Activist Investing in Europe 2022 »). Le rapport inclut une analyse quantitative des données collectées par ActivistMonitor et s’attache à mettre en lumière les dernières tendances en matière d'activisme, avec des entretiens menés auprès de 50 dirigeants d'entreprises cotées européennes et d'actionnaires activistes. 

Les principales tendances observées dans cette étude : 

  •  Le niveau d’activisme actionnarial reste élevée avec 302 campagnes en cours identifiées en  Europe – soit, une augmentation de 16% par rapport à la fin de l’année 2020 – mais les  activistes n'ont lancé que 41 nouvelles campagnes publiques en 2021 (58 en 2020). 
  • En 2021, comme en 2020, la demande la plus fréquente (18 sur 104 au total) portait sur des  nominations d’administrateurs : les activistes cherchant à y installer leurs représentants. Les  demandes de changement de gouvernance (17) et le remaniement de la direction ou du  conseil d'administration existant, ainsi que les demandes de rachat, de cession et de scission  (15 chacune) ont également été fréquentes. 
  • Les activistes les plus prolifiques en Europe en 2021 étaient Bluebell Capital Partners, basé  au Royaume-Uni, et Elliott Management, basé à New York, qui ont chacun lancé cinq  nouvelles campagnes publiques. Presque toutes les personnes interrogées (98%) pensent  que les entreprises européennes devraient redoubler de vigilance face à des attaques  d’activistes nord-américains au cours des 12 prochains mois. 
  • Toutes les entreprises interrogées dans le cadre de cette étude affirment que les hedge funds se sont fait beaucoup plus entendre en tant qu'activistes au cours des 12 derniers mois,  tandis que 88% et 74% disent la même chose, respectivement, des nouveaux activistes et  des sociétés de capital-investissement. 
  • Dans l'ensemble, 97% des entreprises prévoient une augmentation de l'activisme actionnarial  au cours des 12 prochains mois. Parmi elles, 60% s'attendent à une augmentation  significative. 
  • La grande majorité des entreprises (86%) prévoit une augmentation des stratégies et  campagnes activistes visibles et publiques. Ces préoccupations sont confirmées par les  activistes interrogés, dont 54% sont également d'accord ou entièrement d'accord pour dire  que les campagnes activistes publiques passeront au premier plan. 
  • 80% des activistes interrogés s’accordent à dire qu'ils donneront de plus en plus la priorité  aux questions relatives aux aspects ESG (Environnement, Social, Gouvernance) dans leurs  revendications. Seules 26% des entreprises sont de cet avis. De même, 40% des entreprises  interrogées affirment que les nouvelles obligations de déclaration relatives à l’ESG n'auront  pas d'impact notable sur les campagnes, alors que 53% des activistes interrogés pensent  qu'elles entraîneront une augmentation significative. 
  • Plus de 60% des personnes interrogées s'accordent à dire qu’un engagement accru auprès  des investisseurs institutionnels diminuera considérablement le rôle des activistes. Les  activistes en sont davantage conscients par rapport à l'année dernière : 47% d'entre eux  étant d'accord et 33% étant tout à fait d'accord pour dire que cet engagement pourrait  diminuer leur influence. 

Armand Grumberg, responsable de la pratique M&A en Europe de Skadden, a  commenté :  "La crise du Covid-19 a accru la pression des actionnaires sur les entreprises européennes et le niveau d'activisme est resté très élevé l'année dernière. Un grand  nombre d'entreprises européennes risquent d'être prises pour cible, que ce soit dans  le cadre de demandes privées ou de campagnes publiques. 

Un dialogue ouvert et constructif avec les principaux actionnaires institutionnels  reste essentiel pour les entreprises et leurs conseils d'administration. Les émetteurs  doivent être parfaitement préparés, adopter une stratégie claire et ne pas craindre une confrontation publique dans la mesure où cela est nécessaire pour protéger ses  intérêts et ceux de ses actionnaires et des autres parties intéressées." 

Il s'agit du septième rapport annuel sur l'activisme de Skadden, le seul cabinet d'avocats à avoir conseillé les principales parties à des opérations de fusion et acquisition s’élevant à plus de 3 700 milliards de dollars américains* au cours de la  dernière décennie, et à être le cabinet d’avocats de référence en matière de défense contre l'activisme pour de nombreuses grandes entreprises dans le monde. 

_______________

*Au 1er janvier 2022

 

 

L'annuaire du Monde du Droit