UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Des étudiants en droit lancent Polymnia, une start-up de promotion de l’éloquence et de la rhétorique

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

Créée par des étudiants en droit, Polymnia veut favoriser le développement de l'éloquence et de la rhétorique auprès du grand public.

L'éloquence est à la mode. Deux films sont sortis en fin d’année dernière pour en faire l’éloge : A voix haute, un documentaire de Stéphane de Freitas et Le Brio, le dernier film d’Yvan Attal avec Daniel Auteuil et Camélia Jordana. On pourrait aussi penser aux romans Directs du droit, d’Éric Dupond-Moretti et plus encore La parole, un sport de combat de Bertrand Perrier. Enfin, en décembre 2017, la Fédération Francophone de Débat à organisé le l’appel du Procès de Dark Vador au Grand Rex. 

Polymnia entend profiter de cet engouement du public. La jeune pousse a pour ambition de promouvoir l’éloquence et de la rhétorique auprès du grand public, des jeunes et des moins jeunes, pour les initier à la pratique des arts oratoires, les former à la prise de parole en public, et les divertir à travers l’organisation de spectacles, de débats et d’événements thématiques.

La plupart des fondateurs de Polymnia sont issus de Révolte-Toi Descartes, l’association d’éloquence de l'université Paris V Descartes. C'est dans le cadre de l'activité de l'association qu'est née l'idée de créer Polymnia. « Nous avons été contactés par une mairie des Hauts-de-Seine pour réaliser un procès pour eux à l’occasion de la « journée internationale des droits de la femme ». Nous avons alors conçu pour eux le procès des Munitionnettes. Nous avons donc compris : les musées veulent un débat autour de leurs expositions, les mairies veulent un procès pour une journée nationale, les prisons veulent offrir un divertissement à leurs résidents et les maisons de retraite également. L’éloquence fédère et rapproche, elle met à nu celui qui s’exprime et à la différence du théâtre : l’orateur écrit son texte et dit, le cœur battant la chamade, espérant toucher son public et convaincre son jury. », explique Guillaume Jagerschmidt, Associé fondateur de Polymnia.

polymnia proceshistoriques

La start-up propose ainsi de réaliser des procès historiques ou procès fictifs de l'un des grands événements, personnages ou débats qui ont fait l'histoire (ex : Marquis de Sade, Hiroshima, Robespierre, IVG, Guerre d'Algérie) ou de figures contemporaines (procès de Donald Trump, de Voldemort, procès de JUL...).

Arnaaud Dumourier (@adumourier)