UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Journée internationale des droits des femmes 2019 : des progrès en matière d'égalité, mais de nombreuses inégalités subsistent

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le rapport publié par la Commission européenne fait état de certains progrès en matière d'égalité entre les femmes et les hommes, mais les femmes restent confrontées à des inégalités dans de nombreux domaines.

À l'occasion de la Journée internationale des droit des femmes de cette année, la Commission européenne a publié son rapport 2019 sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'Union Européenne (UE). Il révèle que l'Europe progresse, cependant de nombreuses inégalités demeurent.

« Nous sommes en 2019 et les progrès enregistrés dans le domaine de l'égalité entre les femmes et les hommes s'accomplissent toujours à une allure d'escargot. On constate même une régression dans certains pays. Tout ce que nous demandons, c'est l'égalité pour tous. Ni plus ni moins. Il est temps que les femmes et les hommes œuvrent ensemble à l'égalité », indique Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission

Des inégalités subsistent dans de nombreux domaines dans l'UE 

Parmi les inégalités notables on peut observer que le plafond de verre reste une réalité dans le monde de l'entreprise, seuls 6,3 % des postes de PDG des grandes entreprises cotées en bourse dans l'UE étant occupés par des femmes.

women boards2018
De même, si le taux d'emploi des femmes dans l'UE a atteint un niveau record de 66,4 % en 2017, la situation varie d'un État membre à l'autre. L'an dernier, huit États membres ont reçu, dans le cadre du Semestre européen, des recommandations préconisant qu'ils améliorent la participation des femmes au marché du travail (Allemagne, Autriche, Estonie, Irlande, Italie, Pologne, République tchèque et Slovaquie).
Le rapport met en exergue que les femmes sont davantage exposées au risque de pauvreté, leurs salaires étant en moyenne inférieurs de 16 % à ceux des hommes. Ces salaires plus bas ont une incidence sur l'écart en matière de retraites, qui s'établissait à 35,7 % en 2017. Dans certains pays, plus de 10 % des femmes âgées ne peuvent pas se permettre les soins de santé nécessaires.
Les inégalités subsistent également en politique : les femmes restent largement sous-représentées au sein des parlements et des gouvernements. Seuls 6 des 28 parlements nationaux de l'Union sont présidés par une femme et sept députés nationaux sur dix sont des hommes dans l'UE. Alors que le taux actuel de femmes ministres de haut rang (30,5 %) est le plus élevé depuis 2004, date depuis laquelle des données sont disponibles pour tous les États membres de l'UE, il apparaît toujours que les femmes tendent à se voir attribuer les portefeuilles les moins importants.
En novembre 2018, les femmes représentaient 36,4 % des 749 députés du Parlement européen, soit une légère baisse par rapport au pic de 37,3 % atteint à la fin de 2016. La Finlande se distingue clairement avec une proportion de femmes députées de 76,9 %.
Enfin, à la Commission européenne, La proportion de femmes au sein de l'encadrement a atteint 39 % à tous les niveaux, 37 % au niveau de l'encadrement supérieur et 40 % au niveau de l'encadrement intermédiaire.

women parliament 2018

« Les femmes restent sous-représentées en politique dans l'ensemble de l'UE, et c'est également vrai pour les institutions européennes. Je veux voir davantage de femmes candidates aux élections. Nous devons montrer l'exemple: j'invite dès lors les États membres à proposer davantage de femmes aux futurs postes de commissaires européens.», déclare Vĕra Jourová, commissaire pour la justice, les consommateurs et l'égalité des genres.

Arnaud Dumourier (@adumourier)