Contentieux éolien : Innovent condamnée à payer 50,7 millions d’euros à Boralex

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans le cadre d’un contentieux relatif à l’acquisition de parcs éoliens dans les Hauts-de-France, le Tribunal de commerce de Lille a condamné la société Innovent et son dirigeant, Monsieur Grégoire Verhaeghe, à régler à la société Boralex 50,7 millions d’euros, cette décision étant assortie de l’exécution provisoire.

Un contrat de développement avait été conclu entre les deux acteurs du secteur des énergies renouvelables en 2012 aux termes duquel Boralex devait pouvoir acquérir des parts de sociétés détenant des parcs éoliens auprès d’Innovent pour une puissance de 80 Mw.

Estimant que Innovent et son dirigeant s’étaient soustraits à leurs obligations au titre de cette convention, Boralex les avaient assignés devant le tribunal de commerce de Lille en septembre 2018.

La juridiction lilloise a retenu la responsabilité de Innovent et de son dirigeant en raison de la violation de leurs obligations contractuelles et les a condamnés à verser à Boralex 50,7 millions d’euros au titre du préjudice subi à raison de l’impossibilité d’exploiter les parcs qu’elles auraient dû acquérir.

Innovent a fait connaître son intention d’interjeter appel du jugement selon une procédure d’appel à jour fixe.

La société Boralex était assistée par Valence Borgia et Zélie Héran du cabinet Medici.

La société Innovent et Grégoire Verhaeghe étaient assistés par Aymeric Druesne du cabinet lillois Montesquieu


Lex Inside du 25 janvier 2023 :

Lex Inside du 18 janvier 2023 :

Ténors du Droit : un référentiel de compétences pour les avocats dirigeants et créateurs de cabinets