Création du cabinet Vingt Rue

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Archibald Celeyron, Sarah Becker, Julie Fabreguettes et Xavier Bouillot rassemblent leurs expertises en matière de droit pénal, droit public, et droit de l’environnement afin d’ouvrir les portes de leur nouveau cabinet : Vingt Rue.

« Persuadés que les frontières entre le travail classique de l’avocat d’une part, et l’influence de l’autre sont en train de s’effacer, Vingt Rue offre à ses clients un guichet unique en gestion de risques », en coordination notamment avec des agences de communications ou des cabinets d’audit partenaires, soulignent les associés fondateurs du cabinet. 

Leurs interventions recoupent notamment le suivi de contentieux complexes et transnationaux, la gestion de crises, la protection de la réputation ou encore le conseil stratégique aux dirigeants, et la mise en conformité, notamment environnementale.

Fort du rapprochement d’une expertise pénaliste et environnementaliste, le cabinet propose ainsi un accompagnement unique en matière de défense et de prévention des risques environnementaux (contentieux climatiques, greenwashing, devoir de vigilance, ESG), face à la montée en puissance du droit pénal de l’environnement (déchets, pollution des eaux, écocide).

Les avocats de Vingt Rue conseillent une clientèle variée, composée d’entités aussi diverses que des industriels français et étrangers, des plateformes, des mairies, des entreprises technologiques, mais également du secteur immobilier, de l'énergie et du transport. 

Archibald Celeyron

Archibald Celeyron, inscrit au barreau de Paris depuis 2012, est titulaire d’un Master 1 et d’un Master 2 en Droit des Affaires (Universités Panthéon-Assas et Paris Dauphine).

Depuis 2012, Archibald Celeyron exerce dans des cabinets de premier plan tels que Fédida Avocats ou encore en tant qu’associé au sein du cabinet créé par Éric Dupond-Moretti avant sa nomination au ministère de la Justice.

Avocat pénaliste reconnu, il intervient devant les cours d’assises et les tribunaux correctionnels de toutes les régions de France, y compris celles d’outre-mer. Outre la défense pénale traditionnelle, il s’est investi dans de nombreuses procédures transnationales à forts enjeux, pour le compte de particuliers ou d’institutionnels implantés à Monaco, en Suisse, en Angleterre, à Djibouti, au Cameroun, au Congo, en Serbie, au Maroc ou en Algérie.

En 2014, il a été élu Secrétaire de la Conférence du Barreau de Paris. Il enseigne la Défense pénale à l’École des Avocats de Paris.

Sarah Becker

Avocate au barreau de Paris depuis 2013, Sarah est diplômée de Sciences Po Paris et titulaire d’un Master 2 Droit de l’Environnement de l’université Paris I/Paris II ainsi que d’un Master 2 en Droit Économique Européen de Sciences-Po Paris et l’Université de Strasbourg.

Elle dispose d’une expérience de plus de 10 ans au sein des cabinets Gide puis LPA-CGR Avocats, dans des équipes spécialisées en droit de l’environnement.

Elle accompagne une clientèle diversifiée (industriels, acteurs de l’immobilier, porteurs de projets etc.) en droit de l’environnement et sites et sols pollués, aussi bien sur des aspects réglementaires que dans le cadre de contentieux devant les juridictions civiles et pénales. Elle a notamment développé une expertise en matière de gestion de crises environnementales, de pénal de l’environnement et sur les aspects environnementaux des opérations de fusions-acquisitions. En synergie avec ses associées, les bureaux d’études techniques et agences de communication, Sarah intervient sur des dossiers liés notamment à des incidents ou pollutions.

Elle intervient également au soutien des porteurs de projets dans le cadre d’opérations de reconversion de friches industrielles, en vue de l’obtention d’autorisations environnementales (aspects IOTA, ICPE, biodiversité etc.) et les accompagne dans la rédaction et la négociation des documents contractuels liés à leurs opérations.

Sarah Becker est aussi co-fondatrice et membre du COMEX de la Fondation des Femmes et présidente de l’association de soutien à la Fondation des Femmes.

Julie Fabreguettes

Avocate au Barreau de Paris depuis 2013, diplômée de Sciences Po Paris et de l’université Paris I – La Sorbonne (Master 2 en Droit Privé Général et Master 2 en Droit et globalisation économique), Julie Fabreguettes débute sa formation dans des cabinets anglo-saxons et à l’étranger, en Argentine et au sein d’équipes de défense de la Cour pénale internationale (CPI). Elle rejoint ensuite Jean-Marc Fédida, avec lequel elle créera le cabinet Fédida Fabreguettes Associés.

Depuis 2013, Julie Fabreguettes a développé une expertise face aux enquêtes du parquet national financier (PNF) (dossiers dits de « biens mal acquis », « Pétrole contre nourriture », fraude à la taxe carbone, dossier « HSBC », escroqueries au président). Elle intervient également en matière de contentieux international et d’arbitrage en présence de problématiques de corruption et de blanchiment de capitaux, ainsi qu’en matière de protection des droits fondamentaux (CEDH, comités onusiens).

Elle conseille une clientèle diverse tant dans des dossiers de pénal général à forts enjeux, qu’en matière financière où elle accompagne des entreprises françaises et étrangères, notamment dans le secteur énergétique, industriel, technologique et de l’économie numérique.

Julie assure une gestion au quotidien des crises médiatiques et sur les réseaux sociaux, afin de proposer une stratégie média soutenant la défense pénale de ses clients.

Elle intervient enfin avec Sarah Becker en matière de gestion des risques environnementaux et de défense pénale dans des contentieux techniques de droit pénal de l’environnement, afin de proposer un accompagnement fort de leur double expertise.

Julie Fabreguettes est inscrite sur les listes de la Cour pénale internationale et est membre de l’association Women’s White Collar Defense Association.

Xavier Bouillot

Titulaire d’un master II Etudes politiques de l’université Panthéon-Assas et d’un master I Droit public de l’université Paris I – La Sorbonne, Xavier Bouillot est inscrit au barreau de Paris depuis 2014.

Xavier Bouillot a d’abord évolué dans le milieu politique en qualité de collaborateur parlementaire, puis de conseiller ministériel. Chargé de mission dédié aux questions juridiques, judiciaires et sécuritaires au sein d’un groupe parlementaire en 2009, il a ensuite rejoint le cabinet du garde des Sceaux en 2010. En 2011 et 2012, il est conseiller du ministre des Relations avec le Parlement, et supervise l’équipe Assemblée nationale.

En 2014, il rejoint ensuite la profession d’avocat en exerçant au sein du cabinet Vovan et associés, puis du cabinet Richer et associés, avant de fonder son propre cabinet en 2017.

Spécialiste des problématiques de droit public et connexes à destination des collectivités et entreprises publiques, ainsi que des sociétés privées, il compte parmi ses clients plusieurs groupes d’hôtellerie et de restauration, des communes et intercommunalités, des parlementaires, ainsi que des concessionnaires de service public. Il intervient ainsi dans des contentieux complexes de responsabilité de la puissance publique, de fonction publique, de construction, d’immobilier et de droit commercial.

Depuis 2020, Xavier se distingue également grâce à son expertise de pointe dans le contentieux de masse opposant les entreprises frappées par la crise du COVID – principalement dans le secteur de la restauration – à leurs assureurs.


Lex Inside du 1er mars 2024 :

Lex Inside du 27 février 2024 :

Lex Inside du 20 février 2024 :