KPMG Avocats poursuit son développement avec ambition

Vie des cabinets
TAILLE DU TEXTE

Deux ans après sa création, KPMG Avocats poursuit sa croissance. Le cabinet emploie désormais 530 personnes et affiche un chiffre d’affaires net de 75 millions d’euros au 30 septembre 2020.

Avec plus de 500 professionnels, KPMG Avocats consolide sa place parmi les six premiers cabinets d’avocats et poursuit son maillage territorial.
Ainsi, dès janvier 2020, plusieurs bureaux ont été ouverts des bureaux à Metz, Tours, Orléans, La Rochelle, Strasbourg, Reims, Bordeaux, Toulouse, Angers et Limoges. Au total, KPMG Avocats compte aujourd’hui 22 bureaux en France.Le cabinet ne compte pas en rester là et prévoit l’ouverture de bureaux dans les villes de Montpellier, Nice, Clermont-Ferrand, Pau, Perpignan et Nancy.
En ce qui concerne le bureau parisien, les effectifs représentent 300 personnes travaillant au sein de trois grands départements : droit des affaires, social et fiscal.

Le cabinet s’appuie également sur un conseil scientifique composé Marie-Pierre Hôo, Associée et Directrice de la doctrine fiscale, et de professeurs de droit, également Associés (Alain Couret, Jean-Jacques Daigre, Dirk Baugard et Clément Barrillon...) pour élaborer la doctrine en droit des affaires et droit social du cabinet.

Ces deux dernières années, KPMG Avocats a digitalisé ses offres et sa production, notamment en corporate et en fiscalité.
L’offre « Digital Gateaway » permet d’accéder  via un seul portail aux différents outils et méthodologies proposés par le cabinet et assurer ainsi une meilleure expérience client collaborative.

Parmi les développements envisagés, l’objectif est de développer l’offre juridique et d’être plus performant en matière de fiscalité : « Nous allons dans le cadre de la stratégie du réseau KPMG, poursuivre le développement de nos activités juridiques en complétant nos équipes notamment en droit de la santé, en droit public des affaires, ou en droit de l’environnement. En fiscalité, l’orientation qui est prise, c’est une orientation de plus grande performance grâce à l’utilisation des outils technologiques développés au sein de KPMG Avocats ou du réseau », explique Christophe Bergerot, Head of Tax chez KPMG Avocats.

L’ambition est aussi d’être un cabinet responsable. « La responsabilité signifie que nous devons veiller au bien-être de nos collaborateurs, à garder notre état d’esprit d’avocat entrepreneur et d’engager KPMG Avocats sur un certain nombre de sujets de société », précise Mustapha Oussedrat, Président de KPMG Avocats.

Arnaud Dumourier (@adumourier)

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier

Débats du Cercle 2021 : interview de Donatien de Longeaux, Directeur Juridique, UBS France