Publication d'un livre blanc sur l'identité numérique 5.0

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’objectif de ce livre blanc rédigé par une équipe de spécialiste de l’identité numérique du cabinet Lexing composée de Philippe Morel, Bernard Hauzeur, Dinesh Ujoodah, Anthony Sitbon et Alain Bensoussan : apporter une contribution au projet global d’émergence d’une identité universelle et irrévocable, supranationale, et opposable aux tiers.

Le droit s'est construit sur l'assurance biologique de savoir qui on est. Dans le monde physique, pas d'action de l'homme sans acteur. Dans le monde physique, il y a des distances et des frontières.

Puis nous avons inventé l'Internet, qui s'est mué d'un système de communication sans distances et sans frontières en une formidable machinerie de constructions virtuelles au sein de laquelle une nouvelle forme d'existence sociale s'est imposée… au droit. Un monde d'actions sans acteurs. Un monde peuplé d'entités sans assurance de savoir qui elles sont, et qui produit quotidiennement ses effets dans le monde physique, au point d'en prendre le contrôle, trop souvent à notre insu, voire contre notre volonté.

Pour stopper cette dérive et restaurer la confiance – et le droit – il manque une chose essentielle : mettre une identité derrière chaque action. L’identité numérique est dès lors l'enjeu qui cristallise toutes les attentions.

Que le monde soit physique ou virtuel, il y a des personnes (humaines, morales, et désormais aussi des robots et entités intelligentes), et des communautés, avec un édifice central à tout système de droit : la souveraineté ; et un mécanisme essentiel à l'action : le mandat.

Dès lors, le cabinet Alain Bensoussan Avocats Lexing a accepté d'encadrer cette équipe dont les travaux sortaient du common thinking, avec la mission de structurer et de pousser ces travaux pour soit confirmer définitivement les limites du droit dans le monde virtuel, soit aboutir – comme c'est le cas – à une nouvelle proposition d'identité – numérique : une identité 5.0, souveraine, capable de replacer la personne (morale, humaine, et robot/ IA) au centre d'un système porteur de tous les effets du droit nécessaires à la protection et la confiance dans les activités humaines, commerciales, et industrielles, tant dans le monde physique que virtuel.

Les auteurs

-         Philippe Morel, spécialiste de l’identité numérique, co-fondateur de Woobe,

-         Bernard Hauzeur, architecte informatique, expert en sécurité et identité numérique, co-fondateur de Woobe,

-         Dinesh Ujoodah, CEO, d'A3BC

-         Alain Bensoussan, avocat à la Cour, Avocats Lexing

-         Anthony Sitbon, directeur du département Sécurité, Lexing Technologies

L'annuaire du Monde du Droit