Emmanuel Macron assistera à la prestation de serment des élèves magistrats ce vendredi 9 février à Bordeaux

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Président de la République, Emmanuel Macron, se rendra à Bordeaux ce vendredi 9 février pour assister à la prestation de serment des élèves de l'École nationale de la magistrature (ENM). Avec une promotion record de 459 auditeurs de justice, cette visite entend illustrer l'ambition du chef de l'État en faveur d'une justice renforcée.

Le chef de l'État fera escale à Bordeaux ce vendredi 9 février pour la prestation de serment des nouveaux élèves magistrats de l'École nationale de la magistrature (ENM). 

La promotion 2024 de l'ENM est la plus importante de l'histoire de cette institution, créée en 1958, avec 459 auditeurs de justice, qui seront formés à la pratique des métiers de juge et procureur pendant 31 mois. 

promotionenm2024

Les effectifs inédits de cette promotion donnent une nouvelle dimension à la prestation de serment des élèves magistrats, qui aura lieu le vendredi 9 février prochain. Elle se déroulera ainsi pour la première fois au Palais des Congrès de Bordeaux, en présence également d’Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice, de Christophe Soulard, premier président de la Cour de cassation, et Rémy Heitz, procureur général près la Cour de cassation.

Cette cérémonie réunira environ 2 000 invités : auditeurs de justice, leurs familles, l'ensemble des personnels de l'école, des personnalités politiques, des membres du corps judiciaire et des représentants de la société civile. 

La présence du président souligne l'importance accordée à la réforme et au renforcement du système judiciaire français. 

Depuis le début du mandat présidentiel d'Emmanuel Macron, des efforts substantiels ont été déployés pour améliorer les conditions de travail et renforcer les effectifs du système judiciaire français. Le budget de la justice a bénéficié d'une augmentation significative, enregistrant une hausse de plus de 20 % sur le quinquennat, plus de 40 % depuis 2017, avec aussi des revalorisations de salaires dans toutes les branches de la justice. Ces investissements visent à moderniser les infrastructures, à garantir l'accessibilité à la justice pour tous les citoyens, à améliorer les conditions de travail des professionnels du secteur et à réduire les délais dans tous les types de contentieux.

À l'horizon 2027, le budget de la justice devrait atteindre 11 milliards d'euros, témoignant ainsi de l'engagement durable du gouvernement envers la réforme judiciaire. La visite du président Macron à Bordeaux pour assister à la prestation de serment des futurs magistrats est, selon l'Élysée, une occasion de réaffirmer sa volonté de  « réarmer la justice ».

Arnaud Dumourier (@adumourier)


Lex Inside du 20 février 2024 :

Lex Inside du 16 février 2024 :

Lex Inside du 12 février 2024 :