Rentrée solennelle de l’EFB 2018 - Promotion Jean-Michel Darrois

Institutions
TAILLE DU TEXTE

La rentrée solennelle de l’EFB s’est déroulée le 11 janvier 2018 salle Pleyel en présence notamment de Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris, Pierre Berlioz, nouveau Directeur de l’EFB et Jean-Michel Darrois, parrain de la nouvelle promotion.

1.600 élèves-avocats de la nouvelle promotion, la « promotion Jean-Michel Darrois », ont fait leur rentrée solennelle ce jeudi 11 janvier 2018, salle Pleyel.

Acquérir les réflexes de la profession

Le nouveau Directeur de l’EFB, Pierre Berlioz, Professeur de droit et ancien conseiller du garde des Sceaux Jean-Jacques Urvos, a invité les futurs avocats à acquérir les réflexes de la profession, à s’imprégner de la déontologie et à savoir utiliser les nouvelles technologies : « Vous entrez aujourd’hui dans la profession. Il vous faut maintenant en acquérir les réflexes. Apprendre à être avocat, c’est s’imprégner de la déontologie, apprendre à faire des plaidoiries, savoir utiliser les nouvelles technologies. La révolution numérique se fera aussi à l’EFB. ».

Une formation professionnalisante mais pas un « long fleuve tranquille »

La formation est la « première préoccupation » du bâtonnier de Paris qui veut la rendre plus professionnalisante : « Nous avons décidé de la réformer pour qu’elle devienne un enseignement professionnalisant » a indiqué Marie-Aimée Peyron.
Pour ce faire, elle a souligné que l’EFB, « lieu de transmission du savoir », doit « procéder à une refonte de l’enseignement » et « rompre avec l’enseignement académique et didactique ».
Ainsi, des ateliers se dérouleront dans des cabinets d’avocats mais aussi avec les futurs magistrats. De même, le LAB EFB permettra aux élèves-avocats d’acquérir des compétences dans les nouvelles technologies et de se familiariser avec des nouveaux outils.
Le bâtonnier de Paris a donné trois conseils aux futurs avocats : « Ayez confiance en vous et apprenez à maîtriser cette confiance pour qu’elle ne se transforme pas en certitude. Apprenez à dire non, vous êtes là pour conseiller, pas pour faire plaisir. Prenez soin de vous car le métier d’avocat n’est pas un long fleuve tranquille. »

De son côté, le parrain de la promotion, Jean-Michel Darrois, a expliqué que « l’intérêt du client passe avant toute autre chose ». « Pour être au service du client, il faut avoir une certaine indépendance, que l’on plaide ou que l’on conseille » a–t-il ajouté.
Par ailleurs, « l’hyperspécialisation n’est pas une bonne chose », selon l’avocat d’affaires, qui a prévenu les futurs avocats de la nécessité « d'être ouvert aux autres disciplines du droit ».

La rentrée solennelle s'est clôturée par la traditionnelle prestation du "Premier serment" des 1.600 élèves avocats de la promotion Jean-Michel Darrois devant la cour d’appel de Paris réunie en audience solennelle.

Arnaud Dumourier (@adumourier)