UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Latham & Watkins représente Orange devant l’Autorité de la concurrence

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Latham & Watkins représente Orange dans le cadre d’une plainte de l’AOTA devant l’Autorité de la concurrence.

Par une décision en date du 23 janvier 2020 (20-D-02), l’Autorité de la concurrence a rejeté la saisine au fond de l’Association des Opérateurs Télécoms Alternatifs (l’« AOTA »), représentant une quarantaine d’opérateurs télécoms alternatifs de dimension régionale, pour défaut d’éléments probants et, partant, la demande de mesures conservatoires accessoire à la saisine. 

Dans sa saisine, l’AOTA soutenait que la société Orange refusait abusivement à ses adhérents une offre activée au niveau national sur son infrastructure fibre (« FttH ») ce qui les aurait empêchés de proposer des offres de détail suffisamment attractives à destination des entreprises et des collectivités publiques.

L’Autorité de la concurrence considère que l’accès à une offre activée FttH au niveau national d’Orange n’apparaît pas comme indispensable au sens du droit de la concurrence pour exercer une activité concurrente sur le marché de détail à destination des entreprises et des collectivités publiques, dès lors qu’il existe des offres alternatives sur une large partie du territoire et que les infrastructures fibres sont également déployées par d’autres opérateurs.

Par conséquent, l’Autorité de la concurrence a jugé que l’AOTA n’était pas fondée à soutenir que la société Orange exploiterait une infrastructure essentielle et aurait méconnu les obligations qui incombent à ce titre à un tel exploitant.

Orange était représenté par une équipe conduite par Gabriel Lluch, Directeur Juridique Concurrence d’Orange, assisté de Jacques-Philippe Gunther, associé du cabinet Latham & Watkins, ainsi que Mathilde Ayel et Juliette Raffaitin.

L’AOTA était représentée par le cabinet Niddam Drouas avec Marie de Drouas, associée.