UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L’obligation d’information et de conseil à l'égard d'un investisseur dépend de sa situation financière

Finance
Outils
TAILLE DU TEXTE

Cassation de l’arrêt d’appel qui rejette la demande indemnitaire d’un investisseur pour manquement du conseiller en investissement à son obligation d’information en raison de sa qualité d’investisseur averti. 

Un particulier a confié à une société de conseil en investissements financiers une mission d'assistance patrimoniale renouvelée et, par son intermédiaire, a souscrit deux polices d'assurance-vie. Ayant procédé à plusieurs rachats, la société l'a invité à procéder à de nouveaux versements et lui a consenti à cette fin un prêt puis l’a assigné en remboursement de cette somme. Le client a reconventionnellement demandé sa condamnation pour manquement à ses obligations d'information et de conseil. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a rejeté la demande indemnitaire du client au (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne