Création du cabinet Aœdé

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lucie Tréguier et Cyrielle Gauvin, avocates au barreau de Paris, créent le cabinet Aœdé.

Aœdé est un cabinet boutique dédié aux acteurs des industries créatives et culturelles et du marché de l’art.

Ses fondatrices souhaitent ainsi manifester leur passion commune pour les arts et mettre en commun l’expertise qu’elles ont acquise tout au long d’années de pratique au sein de structures de premier plan.

Elles accompagnent leurs clients, tant en conseil qu’en contentieux, en leur proposant des solutions pragmatiques et personnalisées dans leurs domaines d’activité : l’art, l’architecture, le design, la mode, l’édition, etc.

Lucie Tréguier et Cyrielle Gauvin s’investissent pleinement au sein des industries de leurs clients : « Cela est, pour nous, primordial. Nous le faisons naturellement, depuis plusieurs années, en nous rendant régulièrement dans les lieux de création et en nous engageant, au quotidien, auprès de différentes associations artistiques et culturelles. C’est d’ailleurs dans le cadre de l’une d’entre elles, le Barreau des Arts, que nous nous sommes rencontrées ! [Le Barreau des Arts est une association cofondée par Lucie Tréguier, qui délivre des conseils juridiques pro bono aux artistes en situation financière précaire] ».

Le choix de leur adresse n’est d’ailleurs pas anodin : elles s’installent au cœur d’ateliers réhabilités d’une ancienne cour industrielle, rappelant le passé artisanal du 11e arrondissement de Paris.

Aœdé est un cabinet résolument tourné vers l’international. Lucie Tréguier et Cyrielle Gauvin ont travaillé plusieurs années à l’étranger (Sydney et Londres) avant de revenir exercer à Paris. Elles ont ainsi développé une connaissance approfondie des pratiques internationales en propriété intellectuelle et en marché de l’art et sont capables, avec leurs confrères, partenaires étrangers, d’assister leurs clients dans la résolution de problématiques transnationales.

La clientèle d’Aœdé se compose de créateurs, ayants droit, galeristes, maisons de vente, experts, conseillers artistiques, agents, collectionneurs, institutions publiques et privées, maisons de mode et de haute couture, maisons d’édition, etc.


Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE