Parution d'un Livre Blanc sur le cloud computing avec l'European Outsourcing Association

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Commission juridique de l'European Outsourcing Association (EOA) a publié un Livre blanc intitulé sur le Cloud computing, élaboré par un groupe de travail sous la direction de Rémy Bricard, associé chez Baker & McKenzie en Technologies de l'Information et de la Communication.

baker

La Commission Juridique de l'European Outsourcing Association France (EOA) a annoncé le 10 décembre 2013 la parution d'un Livre Blanc intitulé "Monter un projet cloud : les questions incontournables que les directions métiers doivent se poser" élaboré par un groupe de travail composé de juristes de grandes entreprises (Orange, Thalès, Suez Environnement, Atos, Steria) et de consultants indépendants, sous la direction de Rémy Bricard, membre fondateur de l'EOA et associé chez Baker & McKenzie en Technologies de l'Information et de la Communication. L’EOA est une association spécialiste des questions de sourcing (notamment d’externalisation) créée en 2005. Sa mission est de conseiller les dirigeants d’entreprises et les opérationnels sur ces problématiques en partageant notamment les bonnes pratiques.

Le rapport se penche sur l’impact du Cloud sur les process décisionnels dans les entreprises et propose une série de conseils très pratiques pour éviter aux directions métiers d'exposer leurs entreprises à de nouveaux risques. Le développement du Cloud a en effet entraîné une émancipation des directions métiers vis à vis des DSI et des directions juridiques dans le montage de leurs projets. Si le Cloud présente de nombreux avantages : simplicité, souplesse, efficacité et gains de productivité, il a aussi pour conséquence de créer de nouveaux risques (comme par exemple la pertes de données) et une nouvelle forme de cloisonnement entre les directions.

La mise en œuvre d’un projet Cloud induit des choix techniques, organisationnels et juridiques essentiels, notamment en matière de sécurité, de confidentialité, de localisation et d’intégration des données.  "Il s'agit de sensibiliser les directions métiers - qui peuvent aujourd'hui mettre en œuvre leur propre projet Cloud, elles-mêmes, sans l'aide de personne - sur l'importance d'intégrer toute l'entreprise dans leur réflexion. Nous avons construit un véritable "toolkit" à leur intention, qui leur permettra, en se posant les bonnes questions, de s'assurer qu'elles ne font pas l'impasse sur une dimension essentielle du projet et, partant, ne créent pas de nouveaux risques pour l'entreprise", explique Rémy Bricard.

Dans une approche originale et pragmatique, reposant sur l'identification de 51 questions très pratiques que doivent se poser les directions métiers qui s'engagent dans un projet de Cloud public, la Commission Juridique de l'EOA propose 6 grandes recommandations à destination des entreprises :

1. s’interroger sur la compatibilité entre la stratégie de l’entreprise et celle de son prestataire de services Cloud ;
2. s’assurer que le service Cloud que l’entreprise envisage de souscrire est bien compris et répond au besoin identifié ;
3. réfléchir à la manière d’intégrer le Cloud dans le système d’information de l’entreprise ;
4. protéger les données de l’entreprise dans le Cloud (éviter la perte de contrôle car les obligations légales pèsent sur l’entreprise et non sur le prestataire) ;
5. s’assurer que l’entreprise a bien les droits de faire ce qu’elle souhaite avec le Cloud, c’est-à-dire vérifier qu’elle dispose bien des droits requis pour utiliser les nombreux logiciels mis en œuvre par les prestataires ;
6. veiller à ce que l’entreprise garde l’accès à ses données indépendamment de la technologie utilisée par le prestataire et s’assurer de leur portabilité vers un autre prestataire (clauses de réversibilité, de destruction des données, de capacité d’audit et d’interopérabilité).

A l’heure du Big Data, alors que l’on découvre à peine le potentiel de création de valeur que recèle l’exploitation des nombreuses données accumulées par l’entreprise, l’EOA invite les entreprises et plus particulièrement les directions métiers à ne pas mener isolément leurs projets Cloud, en faisant l’impasse sur le reste de l’organisation.
"Je salue la qualité de ce travail et son utilité. J'ai personnellement monté un projet Cloud d'envergure dans le cadre de mes fonctions chez Nissan Europe et je regrette de n'avoir pas eu sous la main, à l'époque, un tel outil. Nul doute qu'il nous aurait fait gagner du temps et aurait grandement contribué à sécuriser le projet. Je le recommande donc vivement à tous ceux qui se lancent aujourd'hui dans l'aventure du Cloud !", explique Bryan Barr, Vice-président NISSAN Europe SAS et membre du board de l’EOA.

Le Livre Blanc est téléchargeable sur : EOA - Livre Blanc Cloud Computing 2013

L'annuaire du Monde du Droit

Ténors du Droit : Paris Place de Droit fête sa nuit du droit

Lex Inside du 13 septembre 2022 : Réseaux sociaux