Le juge apprécie souverainement la réception tacite d’un ouvrage à l’aide d’un faisceau d’indices

Contrats publics
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pour retenir la réception tacite d’un "skip de visite", le juge d’appel se fonde sur un faisceau d’indices au terme de son appréciation souveraine.

Une société française exploitant un tunnel a fait procéder au remplacement de l'ensemble des équipements et matériels permettant les visites régulières du puits de ventilation verticale. Elle a fait appel à des maîtres d'œuvres, dont l’un a chargé un organisme agréé de vérifier la conformité de la nacelle de contrôle, dite "skip de visite", à la réglementation applicable. A la suite de dysfonctionnements, une expertise a été ordonnée par le juge des référés. Un jugement a rejeté la demande de la société tendant à la condamnation solidaire des maitres d’ouvrages et de l’organisme à l'indemniser des désordres affectant notamment le (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne