Christine Lecomte : « Notre but est de construire un département social solide et reconnu sur tous les domaines du droit social »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Christine Lecomte qui vient de rejoindre le cabinet Cleach Avocats en tant qu'associée. 

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le cabinet Cleach Avocats ?

Après 21 ans de pratique au sein du cabinet Coblence Avocats, j’ai eu l’opportunité d’intégrer en qualité d’associée Cleach Avocats et de retrouver Hélène Fontanille, que je connais très bien pour avoir travaillé avec elle pendant de nombreuses années. 

Cette association était une évidence, puisque nous partageons les mêmes méthodes de travail ainsi qu’une vision commune de la relation client. 

Les synergies entre nos activités se fondent également sur des secteurs d’intervention communs, tels que l’hôtellerie de luxe et l’audiovisuel et une connaissance de nos clients respectifs.

Enfin, ma pratique contentieuse, qui m’amène à représenter régulièrement mes clients devant les conseils de prud’hommes et les cours d’appel de toute la France, s’inscrit dans l’intérêt que porte le cabinet aux territoires.

Quels sujets vous occupent particulièrement en ce moment ?

Je peux évidemment citer la problématique des congés payés acquis durant la maladie, sujet à la mode ces derniers mois suite aux arrêts de jurisprudence rendus par la Cour de cassation et qui a trouvé des éclaircissements avec la loi n° 2024-364 du 22 avril 2024 qui met en conformité le code du travail avec le droit européen.

Nous voyons également s'accroître les demandes de reconnaissance de maladies professionnelles et d'accidents du travail. Cette tendance est notamment liée au barème Macron qui limite les indemnisations et conduit à la recherche d'autres voies.

De nombreuses questions nous sont aussi posées concernant l'obligation de santé et de sécurité de l'employeur à l'égard des salariés, notamment dans le cadre des problématiques du harcèlement.

Quelles sont vos ambitions pour le cabinet ?

Notre objectif est de poursuivre le développement du département social, initié depuis plus d’un an par Hélène, et qui s’inscrit dans une stratégie globale de croissance mesurée du cabinet sur l’ensemble de ses domaines d’activité.

Dans cette perspective, notre ambition est de renforcer la compétence en droit social du cabinet, tout en restant un appui quotidien pour les autres pôles présents au sein de Cleach Avocats (corporate avec Jean-Christophe Cleach, Cyrille Decavele Tanguy Nicolet et Nicolas Renevier, fiscal avec Benoît Bardon, propriété intellectuelle avec Melvina Valerii, droit des contrats et contentieux avec Isabelle Sicot et Gilles Vermont).

Comment envisagez-vous l'avenir du pôle social chez Cleach Avocats ?

Notre but est de développer notre activité, tant en conseil qu’en contentieux, afin de construire un département social solide et reconnu sur tous les domaines du droit social : droit du travail, droit syndical, droit de la sécurité sociale.

Nous avons en outre acquis au fil des années une compétence particulière dans le contentieux avec les journalistes, qui nous amène notamment à intervenir devant la commission arbitrale des journalistes et que nous souhaitons continuer à développer.

Notre équipe, qui compte aujourd’hui deux associées et une collaboratrice, a donc vocation à s’étoffer dans les mois à venir.


Lex Inside - L’actualité juridique - Émission du 12 juillet 2024 :

Lex Inside - L’actualité juridique - Émission du 9 juillet 2024 :

Lex Inside - L’actualité juridique - Émission du 4 juillet 2024 :