Goodwin accompagne UroMems

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Goodwin accompagne UroMems dans son tour de table de 16 millions d’euros.

Le cabinet d’avocats international Goodwin a conseillé UroMems, fabricant du sphincter urinaire artificiel électronique (eAUS) dans sa levée de fonds de 16 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques (Wellington Partners, Bpifrance, Cita Investissement, Supernova Invest et b-to-v Partners AG) et de Hil-Invent Gmbh et Financière Arbevel.

La startup grenobloise, UroMems, spécialisée dans la fabrication du sphincter urinaire artificiel électronique (eAUS), a réalisé une levée de 16 millions d'euros, composée de capitaux propres et de financement par emprunt, destinée à financer le lancement des premières études cliniques du dispositif eAUS d'UroMems, pour le traitement de l'incontinence urinaire d'effort (SUI).

Le dispositif UroMems eAUS, protégé par plus de 80 brevets, utilise les dernières avancées technologiques dans le domaine des logiciels embarqués et des microtechnologies.

Le tour de financement a été réalisé par Hil-Invent GmbH, Financière Arbevel et les investisseurs historiques d'UroMems, dont Wellington Partners, Bpifrance (via son fonds FABS), Cita Investissement, Supernova Invest et b-to-v Partners AG, ainsi que les fondateurs de la Société. Le financement par emprunt a été assuré par un consortium composé de Bpifrance Innovation, BNP Paribas, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole et Banque Populaire.

L'équipe Goodwin Paris qui a conseillé UroMems était composée de Thomas Dupont-Sentilles (associé) et Yoann Labbé (collaborateur) sur tous les aspects juridiques. 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.