Taylor Wessing et CMS sur la réorganisation et le financement par la Société Générale de deux hôtels exploités par Warimpex et UBM

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Taylor Wessing a conseillé les sociétés cotées Warimpex Finanz- und Beteiligungs AG et UBM Development AG, dans le cadre de la réorganisation et du refinancement de leurs deux hôtels 'Vienna House Magic Circus' et 'Vienna House Dream Castle', situés près d’Eurodisney à Paris.

taylorwessing logoDans le cadre de cette réorganisation complexe, les sociétés immobilières (propriétaires des bâtiments hôteliers) et les sociétés d'exploitation, qui étaient initialement détenues par des propriétaires différents, ont été transférées à une société holding française commune, la société Rosebud Holding. En parallèle, le siège social de certaines de ces sociétés, situées au Luxembourg, a été transféré en France, afin de faciliter leur fusion avec certaines des sociétés françaises du groupe.

Par la suite, les dettes bancaires existantes et les autres dettes intragroupes ont été refinancées par un emprunt hypothécaire mis à disposition par un consortium composé de la Société Générale et du fonds de créances LBPAM European Real Estate Debt Funds 2, géré par la Banque Postale, d’un montant maximum d’environ soixante-quatorze millions d’euros (74.000.000€).

Warimpex et UBM et l’emprunteur (Rosebud Holding) ont été conseillés par une équipe internationale du cabinet d’avocats Taylor Wessing (Paris/Vienna) dirigée par Dr Alfred Fink (Associé) et Philip Hoflehner (MMag) et composée de Thomas Coëffé, en droit immobilier et financement immobilier, François Mary (Associé), Camille Nouhaud, et Julie Tabeling sur les aspects corporate, Markus Asshoff (Associé) et Tiphaine Puzin (Counsel) sur les aspects de droit social et Christophe Flaicher (Associé) et Bertrand Hermant (Counsel) en fiscalité. L’Emprunteur était également conseillé par Stéphane Carlier (Associée) et Sylvia Estebes de l’étude notariale Wargny Katz.
Pour les aspects de droit luxembourgeois, Warimpex et UBM ont été assistés par le cabinet d’avocats Wildgen, avec David Maria (Associé) et Jérémie Ferrian.
L’emprunteur a été conseillé par Francesca Galante et Germain Senlis (First Growth Real Estate) dans le choix du préteur et dans la structuration du financement.
La Société Générale (prêteurs) et LBPAM European Real Estate Debt Funds 2 ont été conseillés par le cabinet CMS, avec Geoffrey Levesque (Associé) et Sadri Desenne-Djoudi et par l’étude Allez & Associés, avec Etienne Pichat (Associé).
L’établissement de crédit dont la créance faisait l’objet du refinancement, l’autrichien Raiffeisen Bank International AG (Vienne), a été conseillé par le cabinet BMH Avocats, avec Christophe Gronen (Associé).

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.