CEDH : réponse inefficace des autorités croates à une violente attaque homophobe

Droit public général
Outils
TAILLE DU TEXTE

La CEDH juge qu’infliger une amende de 40 € à un homme qui a violemment agressé une femme lesbienne refusant ses avances est une réponse inefficace de la part des autorités croates.

Une femme a été attaquée dans une boîte de nuit alors qu’elle avait refusé les avances d’un homme, lui révélant qu’elle était lesbienne. Il l’a battu et l’a frappé violemment à coups de pied, tout en criant "Vous devriez toutes être tuées !" et "Je vais t’e..., lesbienne !". Elle a subi de multiples blessures sur tout le corps.L’agresseur fut condamné dans le cadre d’une procédure pour infraction mineure pour atteinte à la paix et à l’ordre publics et se vit infliger une amende de 300 kunas croates (environ 40 €).La requérante soutenait que la réponse des autorités à cette violente attaque (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.