Call A Lawyer ouvre son capital aux avocats

Legaltech
TAILLE DU TEXTE

La legaltech Call A Lawyer veut franchir un nouveau cap en ouvrant son capital aux avocats.

Call A Lawyer a pour objectif de rendre un accès au droit et à la défense plus simple, plus transparent, et moins cher, que ce soit pour les particuliers que les professionnel. Cela prend la forme d'un appel téléphonique de 20 minutes, pour 20 euros, sans frais pour l’avocat, et sans perception d’honoraires.

Créée en 2016, la start-up Call A Lawyer a obtenu plusieurs récompenses : le Prix de l’Innovation 2018 de l’Incubateur du barreau de Paris par le vote d’un millier de d'avocats , ou encore récemment le Prix des Investisseurs Badge du Réseau National des Incubateurs des Barreaux.

La legaltech a réussi sa première levée de fonds en 2019 auprès d’investisseurs privés qui a fait passer la start-up en petite entreprise de près de 10 personnes.
Elle compte déjà un certain nombre d’avocats comme investisseurs, comme Kami Haeri, Jacques-Antoine Preziosi, Mathieu Siraga, Gaetan di Martino, Chadi Sleiman ou encore Maxime Filluzeau. Aujourd'hui, Call A Lawyer  veut franchir un nouveau cap en ouvrant son capital à tous les avocats de France.

« Cet outil de développement de clientèle est conçu pour préparer notre avenir et celui de nos jeunes confrères connectés. En deux ans, et modifiant régulièrement nos pratiques tarifaires clients et nos méthodes de communication, nous avons connu une progression de plus de 1 000%, accentuée ces derniers mois et stimulée par un partenariat historique exclusif avec les plateformes INFOGREFFE. Nous sommes à un tournant, ce pourquoi nous pensons qu’il est maintenant temps de passer à la vitesse supérieure via une nouvelle levée de fonds, pour augmenter encore notre trafic et notre acquisition clients, en faveur de nos avocats partenaires. Nous allons renforcer nos équipes, recruter, investir en communication, pour rester cette première plateforme de mise en relation clients créée par des avocats en exercice, et constituant le premier réseau privé d’avocats de France. Nous proposons donc à nos confrères d’investir maintenant dans l’aventure, sous la forme d’un crowdfunding dédié, le premier du genre dans notre profession, selon leurs envies et possibilités. Investir dans Call A Lawyer, c’est faire le pari de l’avenir, d’une profession modernisée et définitivement entrée et ancrée dans l’économie numérique, en connexion et interaction avec sa clientèle de demain » explique Mathieu Davy, président de Call A Lawyer.

Arnaud Dumourier (@adumourier)
L'annuaire du Monde du Droit

Ténors du Droit : Flichy Grangé Avocats renforce son pôle Ethique, Diversité et RSE

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu