Aymar de Franqueville : « le Palmarès du Droit est une belle vitrine pour la Profession du Droit »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Aymar de Franqueville, Délégué de la Région Rhône-Alpes AFJE. Il revient sur les actions menées en 2021, les objectifs 2022 ainsi que les partenariats de l'AFJE dans la région Rhône-Alpes. 

Quelles actions ont été menées en 2021 par la délégation Rhône-Alpes de l’AFJE ? 

En 2021, l’AFJE a d’abord dû s’adapter. Pour maintenir notre communauté, il nous a fallu organiser des réunions à distance - avant, les réunions avaient souvent lieu au sein de cabinets d’avocats. Nous avons donc monté des webinaires, d’une durée d’une heure, avec un certain nombre de cabinets partenaires sur la région lyonnaise. 

Nous avons, par exemple, travaillé, en avril, sur un webinaire sur le thème des « cookies et autres traceurs » en partenariat avec le cabinet Bird & Bird qui traitait des problématiques de définition, de mise en conformité etc … Nous avons également organisé un webinaire sur le télétravail en droit social avec le cabinet CMS (Guillaume BOSSY)

Quels sont les objectifs pour 2022 ? 

Ce que nous souhaiterions développer, avant toute chose, c’est la rencontre ! L’AFJE est d’abord un lieu d’échanges, entre les juristes et tous les professionnels du droit. L’AFJE c’est 8 000 adhérents au niveau national et 450-500 adhérents pour la délégation Rhône-Alpes. Ils viennent de tous les horizons et par conséquent, sont parfois dispersés et isolés dans leurs structures. Nous aimerions donc revenir sur des réunions en présentiel. Néanmoins, la région Rhône-Alpes est assez vaste et la crise sanitaire nous a fait découvrir de nouvelles méthodes de communication. Alors, ce que nous pensons faire c’est développer des webinaires sous les deux modèles, présentiel et digital. 

Globalement, en 2022, nous voudrions revenir sur ce que nous faisions avant la crise c’est-à-dire des webinaires techniques, des rencontres auprès d’étudiants et lycées et puis, des rencontres moins formelles tels que des afterworks avec les juristes. 

Nous souhaitons pouvoir  maintenir ce  lieu d’échanges qu’est l’AFJE et créer une véritable communauté de juristes d’entreprise au sein de la région. 

Sinon, nous voudrions encore développer les rapports que l’AFJE entretient avec les corps constitués, tribunaux et présidents, bâtonnier, … Faire un peu de lobbying pour porter nos propositions dans le débat de l’élection présidentielle. Il s’agit notamment de la notion de confidentialité des actes car, au niveau international, la France est l’un des seuls pays à ne pas avoir encore accordé ce « legal privilege » aux juristes d’entreprise. Il en va de la compétitivité des entreprises françaises dans le monde international des affaires

Quels partenariats envisagez-vous ? 

Chaque webinaire que nous organisons est fait en partenariat avec des cabinets d’avocats de la région. Nous travaillons toujours main dans la main et c’est véritablement du win-win car ils nous apportent leur expertise et nous leur apporterons des clients ! 

Nous allons organiser un webinaire sur la question de l’acquisition des start-ups, en partenariat avec le cabinet Fidal, un autre avec Oasis sur les soft-skills et comment améliorer la communication efficace des juristes d’entreprise et encore, un webinaire sur les pénalités logistiques avec le cabinet EY.  

A côté, dans la continuité de nos interventions avec les étudiants et lycéens, nous voudrions développer notre partenariat avec l’Université Lyon III, au sein de laquelle nous étions déjà intervenus pour présenter le métier de juriste d’entreprise à des étudiants de deuxième année. 

Qu’est-ce que l’AFJE pourrait attendre de l’édition 2022 du Palmarès du Droit ? 

D’abord, le Palmarès du Droit est une belle vitrine pour la Profession du Droit, il montre l’importance de l’activité de la région Rhône-Alpes en matière d’expertise juridique et d’entreprises. Encore, le Palmarès, et plus largement Le Monde du Droit, nous permet de continuer le développement de nos partenariats avec nos amis avocats. C’est un véritable vecteur dans la mise en lumière des juristes d’entreprise et tremplin pour notre association.

Propos recueillis par Lisa Saccard

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2022 : Urgence climatique et biodiversité, quelle responsabilité ?

Les Débats du Cercle ont 10 ans : interview de Nicolas Guérin

Les Débats du Cercle ont 10 ans : interview de Yannick Chalmé