Linklaters et White & Case sur une offre de rachat d'obligations de Mercialys

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Linklaters et White & Case sont intervenus sur une offre de rachat d’obligations et sur la nouvelle émission obligataire d’un montant total de 300 millions d’euros de Mercialys.

Linklaters a conseillé le syndicat bancaire emmené par BNP Paribas, Crédit Agricole CIB et Société Générale sur une offre de rachat d’obligations et Crédit Agricole CIB et Société Générale sur un nouvel emprunt obligataire d’un montant total de 300 millions d’euros réalisés par Mercialys.

Les nouvelles obligations ont une maturité de 7 ans et leur coupon est de 4,625 % par an. Elles sont cotées depuis le 7 juillet 2020 sur le marché réglementé d’Euronext à Paris.

Le produit net de l’émission des obligations sera utilisé par Mercialys pour ses besoins généraux et la gestion de la maturité de sa dette.

À ce titre, Mercialys a lancé, en parallèle, une offre de rachat partiel de la souche obligataire de 750 millions d’euros arrivant à échéance en mars 2023.

Les opérations de règlement-livraison de l’offre de rachat et de la nouvelle émission obligataire sont intervenues simultanément le 7 juillet 2020.

L’équipe de Linklaters qui conseillait BNP Paribas, Crédit Agricole CIB et Société Générale, Structuring Advisors et Dealer Managers et BNP Paribas, CIC Market Solutions, Crédit Agricole CIB, HSBC, La Banque Postale, Natixis et Société Générale, Joint Bookrunners sur l’émission obligataire était composée de Véronique Delaittre, associée, Antoine Galvier, collaborateur senior, et Batoul Laanani, collaboratrice. Nadine Eng, collaboratrice senior est intervenue sur les aspects fiscaux.

White & Case conseillait Mercialys avec Grégoire Karila, associé, et Tatiana Uskova, collaboratrice senior.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.