4ème édition du Bilan National des Entreprises des greffiers des tribunaux de commerce : une reprise économique réussie

Etudes et Documents
TAILLE DU TEXTE

Le bilan national des entreprises élaboré par le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce et l'institut Xerfi délivre ses premiers résultats pour 2021. Les tendances entrepreneuriales observées depuis le début de la crise sanitaire se confirment voire s’amplifient : accélération de la création d’entreprise, gel des défaillances et envolée des radiations. Un triptyque qui invite à l'optimisme, bien loin du climat d'incertitude qui règne face aux conséquences attendues de la cinquième vague épidémique résultant du variant Omicron.

Une reprise économique très porteuse pour l’entrepreneuriat

Entre janvier et novembre 2021540 935 entreprises ont été créées, soit une hausse de 34 % par rapport à la même période en 2020. Une croissance significative qui résulte d’un entrepreneuriat particulièrement dynamique entre mars et juin 2021, suivant une tendance en miroir du trou d’air provoqué par le premier confinement de mars 2020. Une dynamique positive qui vient s’ajouter aux indicateurs qui illustrent la fertilité de l’économie française, avec une puissante poussée des embauches et une vive reprise de l’investissement des entreprises.

La dynamique entrepreneuriale est particulièrement marquée pour les entreprises individuelles dont les microentreprises, qui représentent plus du tiers des entreprises créées entre janvier et novembre 2021 avec près de 200 000 entités, suivant une progression de 48 % par rapport à 2020. Une tendance qui confirme l’attrait des Français pour l’auto-entrepreneuriat, porté par l’essor de la livraison à domicile et du e-commerce.

Un tissu entrepreneurial en mutation

Le transport s’impose en tête des secteurs les plus porteurs pour la création d’entreprises, avec un nombre d’immatriculations quasiment multiplié par deux sur la période, à un an d’intervalle. Un secteur également marqué par un fort turnover, avec un nombre de radiations qui connaît la plus forte hausse de 2021 (+ 97 % par rapport à 2020). L’enseignement, la santé et l’action sociale figurent en deuxième position des secteurs les plus dynamiques avec une augmentation de près de 50 % du nombre d’entreprises créées.

Des disparités régionales se confirment en 2021. Les Hauts-de-France semblent connaître un profond changement de son tissu entrepreneurial : locomotive de la création d’entreprises du pays avec une croissance de 40,8 % entre 2020 et 2021, la région figure aussi en tête de l’augmentation des radiations (+ 64 %, soit plus de 20 points au-dessus de l’Occitanie, deuxième région du classement). La région Auvergne-Rhône-Alpes affiche de très bons résultats, avec une hausse de plus de 40 % du nombre d’entreprises créées sur le territoire sur 11 mois, et une augmentation de seulement 6,5% de ses radiations, le deuxième taux le plus faible du pays.

Gel des défaillances et explosion des radiations

L’économie française a de nouveau fait la démonstration de sa résilience : les défaillances d’entreprises ont poursuivi leur chute malgré l’arrêt progressif de certains dispositifs de soutien des entreprises. 21 461 ouvertures de procédures collectives sont enregistrées entre janvier et novembre 2021, soit une baisse de 14 % par rapport à 2020 et 46 % par rapport à 2019.

À l’inverse, les radiations n’ont jamais été aussi nombreuses, portées à 262 919 sur les 11 premiers mois de 2021, en hausse de 31 % à un an d’intervalle. Ces radiations résultent en majorité d’une décision volontaire du chef d’entreprise, qui préfère mettre fin à son activité avant la fin des mesures d’aide et le risque voir sa situation se dégrader fortement.

Sophie Jonval, présidente du Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce, souligne : « Cette année nous aura permis de confirmer l’agilité du service public de la justice commerciale, capable de répondre efficacement aux besoins des entreprises et de soutenir la puissance publique dans son action. Face à l’incertitude qui perdure, les chefs d’entreprises doivent pouvoir bénéficier de solutions d’accompagnement hybrides, associant le meilleur du numérique à un maillage territorial de proximité. C’est là tout le sens de l’action des greffiers des tribunaux de commerce, mobilisés pour une économie toujours plus innovante et sûre ».

L'annuaire du Monde du Droit