UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Tom Longmuir, Associé, Ashurst : « Le cabinet constitue la plateforme idéale pour poursuivre le développement de ma pratique »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

tom longmuir2019Le Monde du Droit a interrogé Tom Longmuir qui vient de rejoindre Ashurst en tant qu’associé au sein du bureau de Paris.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’étais jusqu’ici Counsel chez Allen & Overy où je suis resté 6 ans. Auparavant, j’ai exercé chez White & Case pendant 7 ans avec un détachement d’un an chez BNP Parisbas

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Je dirais Paule Biensan chez White & Case pour son leadership et sa capacité à gagner la confiance des clients.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Peut-être devenir associé chez Ashurst…
C’est très enthousiasmant !

Quels sont vos domaines de compétences ?

J’interviens en matière de transactions de financement complexes et sur les marchés émergents et frontaliers. Cela concerne principalement l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe centrale et orientale.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activité ?

Ce qui me semble important, c’est le rôle grandissant des banques de développement (la banque internationale pour la reconstruction et le développement, la banque africaine de développement, la banque islamique de développement…) dans les transactions de financement. Elles permettent ainsi d’absorber les risques et favorisent donc la réalisation de nombreuses opérations.

Qui conseillez-vous ?

Je conseille des banques, des fonds, des institutions multilatérales et des grandes compagnies pétrolières dans les domaines des matières premières et de l'énergie, ainsi que sur les grands dossiers de dettes souveraines.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Je souhaite développer le financement international chez Ashurst. Le cabinet constitue la plateforme idéale pour poursuivre le développement de ma pratique.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)