UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

CAMPUS, l’avenir d’une bonne idée

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

olivier cousiTribune d'Olivier Cousi, Associé, Gide.

CAMPUS est le moment idéal pour faire le point sur les (r)évolutions que connaît notre profession : Legaltech, intelligence artificielle, justice prédictive, structures commerciales permettant de développer des activités annexes à la profession d’avocat, interprofessionnalité…

Ces outils sont déjà notre présent d’avocats. Ils bouleversent notre manière de travailler et de répondre aux demandes de droit.

On peut décider d’ignorer ces évolutions, mais ce n’est pas le cas de nos clients. Le risque est de se sentir dépassé, déclassé, perdu face à elles.

On peut aussi décider de s’en emparer ensemble pour positionner notre profession en leader sur le marché concurrentiel et ouvert du droit et des services juridiques.

Dans cette perspective, quoi de mieux que de se former et d’apprendre à maîtriser les outils et les opportunités qui nous sont offertes ?

La formation, initiale et continue, est le gage de la confiance du public dans notre profession, de la crédibilité que nous devons lui inspirer.

La formation forge aussi notre identité d’avocats.

Cette identité, qui s’exprime notamment dans notre serment, nous oblige à nous réinventer, à ouvrir et à investir de nouveaux champs d’exercice, tant dans le contentieux que le conseil, à nous servir de la révolution numérique pour à la fois changer nos méthodes de travail et communiquer largement sur nos offres de services.

Cette identité c’est la garantie de notre compétence grâce à un formation d’excellence fondée sur le partage et la possibilité d’apprendre des expériences de chacun comme le démontre chaque année CAMPUS que j’ai créé en 2007 avec le bâtonnier Yves Repiquet.

CAMPUS doit être une fête de la formation, qui mêle convivialité et échanges entre consœurs et confrères.

Partager et vivre la formation nous permet de ne pas rester isolés. Cela peut faire naître des opportunités de travail en commun et de regroupements avec des confrères, pour développer son activité et chasser en meute !

La formation peut aussi prendre la forme d’un accompagnement personnaliséfacilité par un ordre dont une des missions essentielles est de nous soutenir et de nous protéger dans nos initiatives.

S’il appartient à chacun d’entre nousd’être innovant et audacieux,et de ne pas avoir peur de l’être, nous pouvons attendrede notre ordre qu’il nous encourage et nous accompagnedans cette voie.

L’avenir nous appelle. N’ayons pas peur de nous y engager !

Olivier Cousi