Quatre cabinets sur l’acquisition du groupe Ecore-GDE par le groupe Derichebourg

Deals
TAILLE DU TEXTE

Le 17 décembre 2021, le groupe Derichebourg a finalisé l’acquisition du groupe Ecore. Ce rapprochement, annoncé le 30 décembre 2020 et formalisé par un accord le 1er mars 2021, a reçu l’approbation des différentes autorités de la concurrence compétentes, au niveau européen et international.

La Commission européenne a autorisé l’acquisition par le groupe Derichebourg, premier acteur du secteur du recyclage des déchets métalliques en France, du groupe Ecore, deuxième acteur du secteur. Cette acquisition a donné lieu à une décision d’autorisation en Phase 1, conditionnée à une série d'engagements comprenant notamment la cession de sites de collecte et de valorisation des déchets métalliques situés en France. Le rachat du groupe Ecore a également été autorisé sans condition par les autorités turque et marocaine de concurrence.

Il s’agit de la plus importante opération de croissance externe du groupe Derichebourg dans les services à l’environnement. Cette acquisition lui permet de se placer comme l’un des tout premiers opérateurs de l’économie circulaire dans la transformation de déchets métalliques en matières premières issues du recyclage, avec un effectif dédié de plus de 4.300 salariés et une présence géographique dans 11 pays.

Le groupe Derichebourg a été conseillé :

  • par le cabinet Hoche Avocats avec en M&A Jérôme Roustit, Jean-Luc Blein, associés, et Carole Ducler, ainsi que Eric Quentin, associé, en droit fiscal. 
  • sur le volet concurrence/concentration par le cabinet De Pardieu Brocas Maffei avec Philippe Guibert, associé, Sofia El Hariri, counsel, et Antoine Guerin et le cabinet Renaudier avec Richard Renaudier, Karine Turbeaux et Marianne Le Moullec, associés, et Antoine Burgensis.

Le groupe Ecore a été conseillé par le cabinet Frieh Associés avec en M&A Michel Frieh et Karine Lenczner, associés et Fayrouze Masmi-Dazi, associé, pour la partie concurrence.

L'annuaire du Monde du Droit