UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Goodwin conseil de Surgivisio

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Goodwin accompagne Surgivisio dans sa levée de fonds de 10,7 millions d’euros.

goodwinGoodwin Paris a accompagné Surgivisio, société medtech développant des technologies d’imagerie 2D/3D intégrées dans un tour de financement de Série B de 10,7 millions d’euros aux côtés de Sigma Gestion et Bpifrance, via le fonds PSIM (Programme de soutien à l’innovation majeure).

Fondée en 2009 par Stéphane Lavallée, Surgivisio est une société grenobloise spécialisée dans le développement et la commercialisation de systèmes intégrés d’imagerie à rayons X du bloc opératoire et de systèmes de navigation d’instruments. Elle était jusqu’à présent financée par ses fondateurs, des investisseurs privés, l’accélérateur grenoblois Bizmedtech, et la société Med-Innov.

Aujourd’hui, Surgivisio se positionne comme l’une des medtechs françaises les plus innovantes. Protégée par plus de 19 brevets déposés, la solution intégrée qu’elle a développé repose sur une fusion des technologies : la robotique chirurgicale et l’imagerie. Equipement haut de gamme destiné aux établissements de santé de pointe, elle est unique en termes de performances et d’adaptabilité.

Avec cette levée de fonds, la lauréate du Concours mondial de l’innovation (CMI), souhaite davantage se concentrer sur l’application à la chirurgie du rachis, avant d’adresser d’autres segments de l’orthopédie et de la traumatologie. Cette opération financière devrait également lui permettre d’industrialiser sa solution, de développer son réseau de distributeurs et de partenaires mais également adresser de nouveaux marchés tel que le marché américain.

Equipe Goodwin (France) :

Conseil juridique : Christophe Digoy (associé), Thomas Dupont-Sentilles et Rémi Pagès (collaborateurs).