Un rapport mondial de l'ELTA montre l’impact transformateur de l’IA générative dans les professions juridiques

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'European Legal Technology Association (ELTA) a publié un rapport mondial sur l'IA générative, avec le soutien de Lefebvre Sarrut. Ce rapport, qui a été réalisé auprès de quatre catégories différentes de professionnels du droit (cabinets d'avocats, directions juridiques, prestataires de services juridiques alternatifs, et secteur universitaire et public) dans 37 pays, révèle que l'IA générative a un impact transformateur sur les professions juridiques.

« Il est crucial de reconnaître l'intelligence artificielle comme une force de transformation pour le secteur juridique » a commenté Grégoire Miot, président d'ELTA. « Tout comme les technologies d'assistance à la conduite n'ont pas remplacé les conducteurs experts mais ont amélioré l'expérience de conduite, l'IA générative ne remplace pas les professionnels du droit mais renforce leurs capacités. Elle nous sert de système de navigation dans un paysage juridique de plus en plus complexe, en offrant des perspectives, en rationalisant les processus et, en fin de compte, en enrichissant le parcours juridique. »

Niveau de maturité élevé chez les professionnels du droit

Le rapport montre que les professionnels du droit sont déjà familiers et matures dans l'utilisation de l'IA générative. En particulier, les perceptions et les attentes varient d'une profession juridique à l'autre.

iadroit maturite

Prédominance de ChatGPT

Parmi les outils d'IA générative, ChatGPT se distingue comme le modèle le plus favorisé, avec 75 % des répondants qui l'utilisent. D'autres modèles spécialisés suivent avec 13 %.

iadroit chatgptusages

Principaux cas d'utilisation

Les professionnels du droit utilisent principalement l'IA générative par curiosité (29 %), pour générer des textes non juridiques (25 %) et pour résumer des documents (14 %).

Notes sur l'expérience de l'IA

Les outils d'IA générative obtiennent une note moyenne de 6,3 en matière d'expérience utilisateur. Plus précisément, ChatGPT obtient une note de 6,8, tandis que les modèles dérivés obtiennent une note légèrement supérieure de 7,6.

iadroit notes

Utilisation fréquente

Un pourcentage remarquable de 44 % des personnes interrogées utilisent l'IA générative au moins une fois par semaine, dont 24 % quotidiennement. Il est à noter que les utilisateurs quotidiens évaluent mieux leur expérience de l'IA, avec une note moyenne de 7,5.

Perception de l'impact

La majorité des répondants (76 %) considèrent l'IA générative comme une aide importante pour la profession juridique, tandis que 13 % expriment des inquiétudes quant aux menaces potentielles pour l'emploi.

iadroit aide

Impact souhaité ou perçu

Une majorité écrasante anticipe un impact significatif de l'IA sur la rédaction de documents et l'accès à l'information juridique. Il est intéressant de noter que si beaucoup actuellement ne voient pas l'IA affecter la stratégie des dossiers et le conseil aux clients, un nombre croissant d'entre eux souhaitent qu'elle le fasse.

iadroit impact

Moment de l'impact de l'IA

60 % des participants pensent que l'IA a déjà commencé à remodeler la profession juridique. 21 % prévoient que ces changements se produiront au cours des deux ou trois prochaines années.

iadroit momentimpact

Principales préoccupations

La protection de la vie privée et la sécurité des données sont les principales préoccupations, suivies par la partialité algorithmique, puis par les questions de responsabilité et d'imputabilité.

iadroit domaines


Lex Inside du 23 avril 2024 :

Lex Inside du 18 avril 2024 :

Lex Inside du 15 avril 2024 :