Autorité de la concurrence : nominations

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lauriane Lépine-Sarandi et Gwenaëlle Nouët sont nommées rapporteures générales adjointes auprès de l'Autorité de la concurrence.

Lauriane Lépine-Sarandi est nommée rapporteure générale adjointe de l'Autorité de la concurrence, à compter du 1er septembre 2019, par décision du rapporteur général, Stanislas Martin. Elle dirigera le service concurrence 4 (en charge notamment des secteurs agricole, bancaire et des médias) en remplacement de Juliette Théry-Schultz, qui a été nommée cheffe du service juridique de l'Autorité de la concurrence en mars 2019.
Titulaire notamment du DEA de droit communautaire et européen de l'Université Paris I Panthéon Sorbonne et du CAPA, Lauriane Lépine-Sarandi a commencé sa carrière comme avocate au sein du département concurrence du cabinet White & Case LLP en 2005. Elle rejoint l'Autorité de la concurrence en tant que rapporteure au sein d'une unité antitrust en 2011 puis au sein du service des concentrations à partir de février 2016. Depuis juin 2017, elle était adjointe au chef du service des concentrations et a notamment piloté le dossier de révision des mesures imposées à Canal + dans le cadre du rachat de TPS ainsi que le dossier Salto (projet de plateforme vidéo OTT). Lauriane Lépine-Sarandi est par ailleurs l'une des fondatrices de la plateforme de praticiennes du droit de la concurrence, WomenatCompetition France. Elle figure parmi les femmes primées dans le « 40 in their 40s Notable women Competition ».

Gwenaëlle Nouët est nommée rapporteure générale adjointe de l'Autorité de la concurrence, à compter du 15 octobre 2019, par décision du rapporteur général, Stanislas Martin. Elle dirigera le service concurrence 5 (en charge notamment des secteurs de la santé et de l'environnement) en remplacement de Sarah Subrémon.
Titulaire d'un DESS en droit européen des affaires, Gwenaëlle Nouët a travaillé pendant deux ans au bureau des concentrations de la DGCCRF puis, de 2001 à 2005, à la direction générale de la concurrence de la Commission européenne où elle a été responsable de dossiers de concentration. Elle devient rapporteure à l'Autorité de la concurrence à partir de 2005, puis adjointe au chef du service des concentrations à partir de novembre 2010. Gwenaëlle Nouët était rapporteure générale de l'Autorité de concurrence polynésienne, créée en 2016 et présidée par Jacques Mérot. Elle a contribué au lancement et au développement de cette nouvelle institution ainsi qu'à son implantation dans le paysage économique polynésien.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.