UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Partenariat entre LegalEDHEC et Queen’s Law-Cornell

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un partenariat entre LegalEDHEC et Queen’s Law-Cornell a permis le développement d’un outil d’intelligence artificielle permettant d’améliorer la prise de décision dans le domaine du Droit des marques.

Le centre de recherche LegalEDHEC de l’EDHEC Business School (France) et le Conflict Analytics Lab de Queen’s Law-Cornell (Canada-US) viennent de nouer un partenariat dans le cadre d’un projet plaçant l’Intelligence Artificielle au cœur de l’amélioration de la prise de décision dans le domaine du droit de la propriété intellectuelle.

Au-delà de ses chercheurs, l’EDHEC Business School et Queen’s Law impliqueront leurs étudiants dans la concrétisation du projet à travers l’analyse de la jurisprudence et la détermination des critères retenus par les juges pour apprécier le risque de confusion dans le cadre d’action judiciaire en contrefaçon de marque.

Le projet intitulé "Trademark Similarity Assessment" (Evaluation de similarité des marques) consiste à développer un système basé sur une technologie de deep learning (analyse du texte et de l’image), facilitant la détection d’un risque de confusion dans les cas de contrefaçon
de marque.

L’outil devrait répondre à trois objectifs :

  • Utiliser le machine learning pour identifier les caractéristiques visuelles et textuelles propres à chaque marque
  • Evaluer le risque de similarité entre les marques
  • Permettre aux avocats et aux magistrats d'évaluer de façon uniforme le risque de confusion entre les marques.

Pour Samuel Dahan, professeur à Queen’s Law et Directeur du Conflict Analytics Lab, "ce projet transatlantique constitue une opportunité incroyable d’améliorer les outils de comparaison en droit des marques. Les avancées en image processing, notamment grâce à la technologie Detrectron développée par Facebook, permettent de comparer des milliers de marques en quelques secondes".

Christophe Roquilly, professeur à l’EDHEC et Directeur du centre de recherche LegalEDHEC se réjouit de ce partenariat. "Ce projet est totalement cohérent avec le développement de notre axe de recherche stratégique "Advanced Law, Lawyers and Lawyering" au sein de LegalEdhec. Il entend répondre à deux objectifs majeurs : déterminer comment le digital et l’IA transforment aujourd’hui le droit, la pratique du droit et les compétences attendues des juristes, analyser comment le droit doit s’emparer des risques et opportunités inhérents à cette transformation de l’économie par le digital et l’IA".
"Cet outil pourrait avoir un impact important sur la prise de décision judiciaire et surtout améliorer la cohérence qui reste un problème significatif avec le système actuel en Europe, aux États-Unis et Canada."