Cession du droit au bail commercial du débiteur en liquidation judiciaire : limite de l’engagement du cessionnaire

Entreprises en difficulté
Outils
TAILLE DU TEXTE

Si l'offre du cessionnaire ne soumet pas la clause de substitution au profit d'une société en cours de création à la condition que l'éventuelle substitution s'opère sans garantie de l'acquéreur substitué, alors le juge-commissaire doit retenir que le cessionnaire reste tenue, aux termes de son offre, du paiement du prix de cession.

Une société a été mise en liquidation judiciaire.Mme Y. a présenté une offre d'acquisition du droit au bail commercial dont la société était titulaire.Le juge-commissaire a autorisé la cession de gré à gré de ce droit au bail à Mme Y. ou toute autre personne morale ou physique qu'elle se substituerait et dont elle resterait garante. Mme Y. a fait appel de cette ordonnance.Elle prétendait que les conditions suspensives contenues dans son offre n'avaient pas été reprises (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.