Classement des hébergements touristiques : pratique commerciale trompeuse de Google

Consommation
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une enquête de la DGCCRF a révélé le caractère trompeur du classement des hébergements touristiques par Google, qui a accepté de payer une amende de 1,1M€ dans le cadre d’une transaction pénale et a, depuis, corrigé ses pratiques.

A la suite de plaintes d’hôteliers dénonçant l’affichage sur Google d’un classement trompeur des hébergements touristiques, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a contrôlé en 2019 et 2020 la nature et la loyauté des informations délivrées par la plateforme. L’enquête a permis de révéler que Google avait substitué au classement Atout France (classement officiel existant en France, par "étoiles" allant de 1 à 5) une classification établie selon ses propres critères. Or cette classification (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.