UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Le CNB s'engage dans la lutte contre les cyberviolences

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Conseil national des barreaux (CNB) adhère à l'ONG Respect Zone pour lutter contre les cyberviolences.

Le CNB a annoncé avoir ratifié la charte Respect Zone, s’engageant ainsi à la promotion du respect de l’autre et à la modération de ses partages, contenus et espaces numériques. « Les avocats, par leur serment, s’engagent à exercer notamment avec dignité et conscience. Ces valeurs doivent se retrouver dans nos communications sur le web et c’est cette volonté que nous actons en signant aujourd’hui la charte de Respect Zone», explique Christiane Féral-Schuhl, présidente du CNB.

L’ONG Respect Zone a pour mission la promotion de la liberté d’expression responsable, la prévention de la cyberviolence et la protection de la jeunesse. 
En 2016, à l'occasion d'une interview accordée au Monde du Droit, le fondateur de Respect Zone Philippe Coen avait expliqué la démarche de l'association.
Respect Zone s'affiche comme un label éthique de Responsabilité sociétale des entreprises. La société Microsoft a acquis le label, tout comme certains cabinets d'avocats, le barreau de Paris mais aussi des Ministères tels que celui de l'Education Nationale ou des Affaires Etrangères. L'acquisition du label Respect Zone relève donc d'un "affichage éthique".
Ce label est utile dans les zones de l'interaction sur internet, c'est-à-dire notamment dans les zones de commentaires « où l'on peut retrouver des remarques odieuses ». L'aboutissant de cette initiative est de créer de la norme grâce à du droit souple, « nous sommes sur du droit différent qui est l'apport du Droit à la propriété intellectuelle à la notion d'une expression sereine pour un internet meilleur et c'est cela que nous avons voulu créer avec notre label», précisait-il alors au micro du Monde du Droit.

Pour Philippe Coen : « L’adhésion du Conseil national des barreaux est un tournant pour la cause du respect en ligne tant les avocats sont moteurs d’exemplarité et de créativité juridique, pour le bien commun en ligne. »

Arnaud Dumourier (@adumourier)