UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Romain Berthon, Associé, Lefèvre Pelletier

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

RomainBerthonLe Monde du Droit a interrogé Romain Berthon à l'occasion de sa nomination en tant qu'associé au sein du cabinet d'avocats Lefèvre Pelletier dans le bureau de Casablanca.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Lefèvre Pelletier ?

Ma pratique et mon champ géographique d'intervention sont les deux premiers éléments qui m'ont orienté vers le cabinet Lefèvre Pelletier & associés, Avocats. J'interviens principalement en droit immobilier, au Maroc depuis quelques années. Lefèvre Pelletier & associés, Avocats a exactement correspondu mon projet.

La qualité du Cabinet a été un élément déterminant de mon choix : Lefèvre Pelletier & associés, Avocats est un cabinet de tout premier plan, en matière immobilière notamment, avec l'une des équipes les plus importantes, les plus pointues et les plus complètes de la place, bénéficiant d'une pratique trentenaire. C'est surtout un Cabinet très dynamique, tant en France qu'à l'international, comptant six bureaux étrangers dont un à Casablanca.

Ma rencontre avec mes associés actuels a achevé de me rendre à l'évidence : c'était le lieu naturel du développement de mon projet.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J'ai effectué mes études aux Etats Unis (international business law à l'Université du Connecticut) et en France (DESS / DJCE de droit des affaires international à l'Université d'Aix Marseille III, IEJ de Paris XI, CRFPA de Versailles).

A la fin de mes études, j'ai intégré le département opérations et financement immobilier du cabinet Gide Loyrette Nouel à Paris, puis j'ai demandé à être détaché au bureau de Casablanca pour y sophistiquer la pratique immobilière. J'ai enfin rejoint Lefèvre Pelletier & associés, Avocat pour prendre la tête du département immobilier du bureau de Casablanca.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Un grand nombre de confrères ont influencé ma carrière et je ne pourrai pas les citer tous.
Je pense à Stanislas Dwernicki qui m'a donné le goût de la rigueur et le sens des autres, et a aiguisé ma curiosité pour l'international. Je pense aussi à Hicham Naciri qui m'a accueilli au Maroc et m'a permis d'en comprendre quelques clefs.
Ma rencontre avec Alain Gauvin, Philippe Lefèvre, Philippe Pelletier, Denis Chardigny et mes autres associés a été déterminante pour mener à bien le projet que je porte.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Il y a eu beaucoup de bons moments. La plus grande satisfaction est quand même de partir d'une situation qui semble désespérée, de trouver la bonne analyse juridique qui permet de remettre en perspective les éléments du dossier, pour finalement renverser la situation et faire triompher son client.

Il y a aussi les négociations intenses qui se soldent, après trois jours sans sommeil, par un consensus. Les caractères se révèlent et les relations qui se créent dans ces moments entre les différentes parties sont très fortes. Les contrats formés dans ces conditions extrêmes sont souvent très solides.

Quels sont vos domaines de compétences ?

J'interviens principalement en droit immobilier au sens large (PPP, corporate immobilier, projets, tourisme) : acquisitions et cessions au Maroc et à l'étranger (portefeuille d'acquisitions / cession unique) d'actifs immobiliers et de sociétés immobilières, baux (commerciaux, résidentiels, emphytéotiques), assistance dans le domaine de l'urbanisme et dans la structuration, le développement et la construction de projets immobiliers, rédaction et négociation de contrats de gestion hôtelière.

J'interviens aussi dans le cadre de grands projets (cession de droits miniers, aspects immobiliers sur le montage de partenariats public-privé pour la mise en place de centrales à énergie solaire et de parcs éoliens).

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activité ?

Au Maroc, le nouveau Code des droits réels est entré en vigueur il y a quelques mois. Il prévoit un certains nombre de nouveautés, notamment un formalisme à titre de validité de certains contrats portant sur des droits réels immobiliers. Le régime de la vente en l'état futur d'achèvement, délaissé pendant un temps par une grande partie du marché, reprend vigueur, en raison notamment d'un nouvel équilibre entre l'offre et la demande.

Qui conseillez-vous ?

Presque tous les membres du monde des affaires sont concernés par le droit immobilier. Il peut s'agir de propriétaires (foncières, etc.), d'utilisateurs (industriels, touristiques, du tertiaire, financiers) ou de professionnel de l'immobilier (fonds d'investissement, promoteurs, architecte, aménageurs). Ils sont français ou européens, nord-africains, moyen-orientaux, anglais, américains ou asiatiques.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Mon premier objectif est de pérenniser et de développer mon activité marocaine. Mon deuxième est de m'ouvrir à d'autres pays de l'Afrique du nord et de l'Afrique subsaharienne. Mon objectif global est de le faire de la manière la plus intégrée possible à Lefèvre Pelletier & associés, Avocats.

 

Propos recueillis par Arnaud DUMOURIER