UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Articlaw, une Legaltech made in Marseille, spécialisée dans le monde du numérique et de la création de contenus

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

Articlaw est un site internet sous forme de robot informatique qui propose une prestation de services à tous les passionnés de l’Art, des jeux vidéo, du streaming, des contenus web et de l’Esport. Le principe est simple : on y entre des informations relatives au document souhaité et le robot rédige automatiquement le document correspondant. 

articlawAu-délà de cette volonté de démocratiser l'accès au droit, à l'image des Legaltech préexistantes, Articlaw, créée par des professionnels du droit et des créatifs, propose un accompagnement personnalisé pour les joueurs amateurs et professionnels dans l'univers du gaming.

En France, 68% des Français jouent au moins occasionnellement aux jeux vidéo. Ils perçoivent les jeux vidéo comme une activité positive. 
C'est cette activité qu'Articlaw souhaite à présent optimiser et accompagner d'un point vu juridique et entrepreneurial au même titre que l'activité des streamers et des artistes.

Le principe est l'acquisition de contenus directement téléchargeables en ligne ainsi qu'une mise en relation avec des experts en droit. Le but est d'accompagner et de faciliter le business dans l'univers du gaming et dans l'univers artistique par l’innovation juridique.

Pour chaque service acheté ou réservé en ligne, des experts assistent le particulier ou l'entreprise durant toutes les démarches nécessaires à la création d'un projet, d'un évènement Esport ou gestion de carrière de joueur. 

La demande s'effectue sur le site en saisissant quelques informations et l'internaute peut alors télécharger le contenu en ligne. Par exemple il peut acheter un contrat à 100 euros et créer une société pour moins de 700 euros selon la legaltech.