Monique Figueiredo : « Je souhaite favoriser le rayonnement national et international du cabinet »

Interviews
TAILLE DU TEXTE

Avocate reconnue dans le domaine du droit du travail, Monique Figueiredo a une expérience importante dans le conseil aux entreprises internationales sur l'ensemble des enjeux liés à l’emploi, en matière contentieuse ou non contentieuse. Elle explique son choix de rejoindre Hughes Hubbard & Reed en tant qu’Associée du département Droit social le bureau de Paris et revient sur son parcours.

Pourquoi avoir fait ce choix de rejoindre Hughes Hubbard & Reed ?

Ce qui m’a véritablement séduite, c’est qu’il s’agit d’un cabinet avec une forte renommée internationale possédant une culture locale très forte, et qui a vraiment à cœur de fournir à ses clients la meilleure assistance en conseil et en contentieux en adoptant une approche très humaine, ce qui le différencie d’autres cabinets internationaux.

En effet, Hughes Hubbard & Reed a une volonté affirmée d’être proche de ses clients, d’avoir une véritable communication qui se fasse de manière très agile, tant sur les expertises que sur la capacité à travailler à l’international avec une équipe multiculturelle qui est basée à Paris et qui a une force de frappe internationale.

Un client n’est pas qu’un « numéro de dossier », c’est une personne qui a des attentes, qui a une envie de travailler avec des personnes qui seront en mesure de lui fournir un accompagnement juridique et judiciaire le plus adaptée à leurs besoins, le plus stratégique, tout en tenant compte de la culture de l’entreprise.

Par ailleurs, j’ai la chance de pouvoir parler plusieurs langues étrangères : je suis bilingue portugais, je parle couramment anglais et espagnol. Je pense que mes compétences linguistiques peuvent faciliter les échanges avec la clientèle internationale du cabinet sur toutes les opérations « crossborder » de la pratique internationale du droit social qui est déjà en place au sein du cabinet.

Quel est votre parcours ?

J’ai un parcours assez atypique puisque j’ai fait une formation en science de gestion spécialisée en droit des affaires internationales à l’Université de Dauphine. Par la suite, j’ai réalisé un stage de trois mois à l’OMC de Genève, et ce stage, a été une expérience très forte.Cela m’a amenée à assister des avocats plaidants la Commission Européenne et, ce faisant, m’a confortée dans mon souhait d’embrasser la profession d’avocat.

J’ai prêté serment en juin 2005 et j’ai fait mes armes par la suite dans des cabinets de droit social de premier plan, nationaux et internationaux, comme Coblence et Associés et Eversheds Sutherland où j’ai développé pendant près de huit ans la pratique des droits sociaux individuels ou collectifs.

Mon parcours m’a permis d’exercer des pratiques distinctes, mais complémentaires.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Ma rencontre universitaire avec Marie-Anne Frison-Roche, illustre professeur de droit dont les enseignements m’ont beaucoup aidé. D’avoir une approche du droit comme une matière vivante, malléable, qui est d’ailleurs propre au droit social et qui doit toujours servir au mieux les intérêts des justiciables. Je garde toujours cela en tête.

Il y a également des avocats de renom en droit social auprès desquels j’ai eu la chance de pouvoir exercer dans mes précédents cabinets, et plus particulièrement, Chantal Giraud Van Gaver chez Coblence et associés qui a une approche très humaine et très professionnelle.

Avez-vous un souvenir en particulier ?

Incontestablement, c’est mon expérience au sein de l’OMC à Genève. Le fait d’avoir pu assister les avocats plaidants à la Commission Européenne dans la préparation de leurs dossiers contentieux, à défendre dans le prétoire international qui constitue l’organe de règlement des différends commerciaux internationaux, cela m’a vraiment permis d’acquérir un savoir-faire unique dans l’appréhension stratégique des dossiers contentieux sensibles.

Quels sont vos objectifs pour le cabinet ?

Mes objectifs sont de renforcer par mon expertise en droit social les acquis antérieurs tant en conseil qu’en contentieux. Favoriser le rayonnement national et international du cabinet grâce à mes compétences linguistiques, tout en participant au développement du traitement national et international des problématiques transversales « droit social et compliance » de concert avec le département compliance fortement implanté sur le marché parisien et international. L’idée serait donc de poursuivre le développement de ces questions transversales qui sont en plein essor et auxquelles la clientèle du cabinet est de plus en plus confrontée.

Quels sont vos domaines de compétence ?

Concernant mes axes de compétences, j’ai développé une expertise dans le traitement de toutes les problématiques qui découlent de la gestion des relations individuelles et collectives du travail.

Mon grand axe de développement, défini lors de mon expérience chezEversheds, est la pratique des contentieux de masse et l’activité de conseil et de contentieux en amont des Plan de Sauvegarde de l’Emploi et des restructurations.

Cette pratique spécifique m’a permis de construire une culture juridique centrée sur l’approche opérationnelle, stratégique et pragmatique des besoins de mes clients.

Quelle est la typologie de vos clients ?

Mes clients sont majoritairement des grands groupes industriels internationaux et français, ainsi que leurs filiales, mais aussi des PME, des fonds d’investissements, etc.

Ils interviennent majoritairement dans les domaines de l’industrie, de l’emballage, de l’informatique, du luxe, nouvelles technologies et transports.

Quelles sont les perspectives de développement ?

Il est question de vraiment développer les problématiques transversales droit social et compliance pour essayer d’être en mesure de fournir une offre aux clients, que ce soit quelque chose de complémentaire avec le département compliance dirigé par Bryan Sillaman. Que ce soit au niveau national et international c’est une force pour toutes les problématiques.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier   

L'annuaire du Monde du Droit

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.