Un agent qui escroque ses collègues peut être révoqué

Droit public général
Outils
TAILLE DU TEXTE

La sanction de révocation, infligée à un sapeur-pompier ayant escroqué ses collègues, est justifiée.

Un agent, sapeur-pompier professionnel, et employé par un service départemental d'incendie et de secours, a été informé de l'engagement d'une procédure disciplinaire à son encontre à la suite de sa condamnation par un tribunal correctionnel à une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis pour des faits d'escroquerie commis envers deux de ses collègues. Le conseil de discipline a proposé la révocation de l'intéressé. Par un arrêté, le président du service a pris à son encontre la sanction disciplinaire de révocation. L'agent a contesté cette décision devant le juge administratif. Le tribunal administratif de Lille, dans une décision rendue le 10 janvier 2023, a rejeté la demande. La cour (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE