Wolters Kluwer fait l’acquisition de Della AI

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

Wolters Kluwer Legal & Regulatory a annoncé l'acquisition de Della AI, un fournisseur de technologie d'intelligence artificielle (IA) de pointe basée sur le traitement automatique du langage naturel (TALN). Cette technologie permet aux professionnels du droit de réviser des contrats en plusieurs langues en posant simplement des questions.

Della AI fera partie de l'entité Legal Software de Wolters Kluwer Legal & Regulatory qui propose des solutions LegalTech leaders sur le marché, telles que Legisway, un logiciel tout-en-un pour les services juridiques des entreprises, et Kleos, un logiciel de gestion des pratiques juridiques basé sur le cloud pour les cabinets d'avocats.

« En intégrant l'expertise et le savoir-faire de Della AI à Wolters Kluwer Legal & Regulatory, nous investissons dans le développement continu de cette technologie clé et des personnes qui la conçoivent. Aujourd'hui, nos clients reconnaissent déjà la valeur de Legisway pour l’ensemble de leurs activités juridiques. Avec Della AI, nous allons encore améliorer leur expérience et consolider la position de leader de Wolters Kluwer sur le marché des solutions juridiques pour entreprises » a indiqué Giulietta Lemmi, CEO de Wolters Kluwer Legal & Regulatory Legal Software.

« Nous sommes extrêmement fiers de rejoindre la famille Wolters Kluwer qui reconnaît le potentiel de Della AI pour ses clients. Della AI a été conçu pour simplifier et accélérer la recherche, l'analyse et l'extraction des données des contrats grâce à l'IA. Nous nous réjouissons de mettre à profit notre expertise pour faire de Legisway une solution encore plus performante. En unissant nos forces avec Wolters Kluwer, nous élargissons le champ des possibles pour nos clients et nos partenaires » a ajouté Christophe Frèrebeau, fondateur et CEO de Della AI.

Della AI, fondée en 2018, dispose de bureaux à Londres et à Paris et emploie 16 personnes. Wolters Kluwer s'attend à ce que l'investissement génère un retour sur le capital investi (ROIC) supérieur à son coût pondéré du capital (8%) dans les 3 à 5 ans et prévoit que la transaction aura un impact immatériel sur le bénéfice ajusté.


Lex Inside du 5 avril 2024 :

Forum des Carrières Juridiques 2024 : interview de Vanessa Bousardo, vice-bâtonnière de Paris

Forum des Carrières Juridiques 2024 : Laure Carapezzi, DRH, Osborne Clarke