UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Stéphane Bloch, Associé, Flichy Grangé Avocats : « Je souhaite apporter ma pierre à un Cabinet prestigieux »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

stephane blochStéphane Bloch, nouvel associé chez Flichy-Grangé Avocats, s'exprime sur son parcours, son arrivée au sein du cabinet et ses objectifs pour celui-ci. 

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Flichy-Grangé Avocats ?

Plutôt du genre "fidèle en Cabinet", comme en témoignent les 20 années passées chez KGA Avocats, j’aspirais à poser les bases d’une nouvelle aventure au sein d’une structure dynamique et de renom dédiée au droit du travail. Ayant eu la chance de rencontrer Joël Grangé et ses équipes au gré de dossiers communs, ce choix s’est imposé comme une évidence.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Privatiste de formation mais tombé par atavisme familial dans le chaudron du droit public, je me suis rapidement confronté au droit social du secteur public. "Confronté" n’est pas un vain mot car j’ai fourbi mes toutes premières armes, dans cette spécialité, comme conseil d’organisations syndicales avant d’intégrer Frêche-Lombard Associés.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Sans hésitation aucune Martine Lombard justement, aujourd’hui Professeure à Paris 2 en droit public et membre du collège de l’Arcep et qui après avoir été détachée au sein d’Air France comme directrice juridique était devenue avocate au sein du Cabinet éponyme au début des années 90. A ses côtés j’ai vraiment compris que l’avocat était un partenaire (exigeant !) de l’entreprise qu’il conseille.

Quel est le meilleur souvenir dans votre carrière ?

Je me refuser à borner le temps par le souvenir de la plus belle plaidoirie, du plus beau dossier, de la plus belle rencontre. Ma carrière est encore longue et le meilleur est devant moi !

Quels sont vos domaines de compétence ?

Je m’intéresse plus particulièrement au droit social en vigueur au sein d’entreprises et d’entités du secteur public. J’interviens notamment dans des dossiers qui soulèvent des questions liées à la coexistence au sein d’une même communauté de travail de collaborateurs soumis à différents régimes, qu’il s’agisse de fonctionnaires, de contractuels, de personnels sous statuts réglementaires ou encore relevant du Code du travail. C’est à ce titre que j’ai rejoint le Pôle "Entreprises publiques" de Flichy-Grangé Avocats animé de longue date par Philippe Montanier et Aurélie Cormier Le Goff.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d’activité ?

Plutôt que de me référer à une actualité conjoncturelle, je préfère donner un coup de projecteur sur une vague de fond qui aborde les côtes de ma spécialité : la frontière pendant longtemps très nette entre droit privé et droit public s’estompe. Il n’est plus tabou, par exemple, de parler de plan de départs volontaires dans la fonction publique même si l’on ne sait pas encore très bien ce que cela recouvre.

Qui conseillez-vous ?

Je conseille notamment des grands groupes et leurs filiales dans le secteur des transports, de l’énergie, des services financiers.

Quels sont vos objectifs pour ce Cabinet ?

Apporter ma pierre à un Cabinet prestigieux qui construit son développement et son succès sur une approche par pôles de spécialités dans une très belle ambiance.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)