UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Résolution du Conseil de l'Ordre du Barreau de Paris du 16 novembre 2010

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Des avocats du Barreau de Paris ont été victimes d’inscriptions à leur cabinet associant le mot « kapo » à leur patronyme juif, en raison de la défense qu’ils assument au profit d’accusés de l’assassinat d’Ilan Halimi.

Le Barreau de Paris manifeste, à ces avocats, son estime et sa solidarité.

Ils ont en effet accepté de faire abstraction de leurs opinions et de leur sensibilité au moment d’exercer pleinement leur rôle aux côtés de leurs clients.

Chaque personne humaine, en effet, quels que soient les actes qu’on lui reproche, ne peut être jugée et, le cas échéant, condamnée, que si elle a bénéficié d’une assistance et d’une défense.

Le rôle de l’avocat n’est pas de justifier le crime mais d’éclairer les juges afin de leur faire constater l’innocence ou de tempérer leur rigueur.

Toute tentative pour disqualifier l’avocat, l’intimider ou le faire taire porte une atteinte méprisable à la démocratie.

Source : Communiqué de l'Ordre des avocat de Paris du 16 novembre 2010