Détention provisoire : le JLD face à une demande de renvoi non motivée

Droit pénal
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le juge des libertés et de la détention n’est pas tenu de répondre à une demande de renvoi d’audience de prolongation de la détention provisoire quand celle-ci est accompagnée d’un seul justificatif illisible. Il n' y a pas lieu d'apprécier la pertinence de la demande.

Un juge des libertés et de la détention (JLD) a convoqué l'avocat de M. X. placé en détention provisoire, afin d'assister ce dernier dans le cadre d’une audience de prolongation de cette mesure. L'avocat a sollicité le renvoi de l’audience.M. X. a alors comparu au débat contradictoire qui s’est tenu à la date initialement fixée, sans l’assistance d’un avocat. A l’issue, le JLD a prolongé la détention provisoire de M. X. pour une durée de quatre mois. La chambre d'instruction de la cour d'appel (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.