Steaks végétaux : une histoire sans faim ?

Consommation
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans l’attente de la réponse de la CJUE, le juge des référés du Conseil d'Etat suspend à nouveau l’interdiction d’utiliser les dénominations telles que "steak végétal", "escalope végétale" ou "jambon végétal" : il existe un doute sérieux sur la légalité du dernier décret et la condition d’urgence est remplie pour les entreprises requérantes.

Le décret n° 2002-947 du 29 juin 2022 a interdit l’utilisation des termes de boucherie ou de charcuterie pour désigner un produit contenant des protéines végétales.Saisi en urgence, le juge des référés du Conseil d’Etat a partiellement suspendu ce texte le 27 juillet 2022 (requête n° 465844) et a renvoyé à la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) plusieurs questions préjudicielles le 12 juillet 2023 (requête n° (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Lex Inside du 24 mai 2024 :

Lex Inside du 22 mai 2024 :

Paroles d'Experts : l’immobilier numérique