Moisand Boutin & Associés : arrivée d’Igor Doumenc

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet Moisand Boutin & Associés se distingue en poursuivant le développement de son département Corporate.
Moisand Boutin & Associés explique son choix de recruter Igor Doumenc en qualité d’associé.

A quoi tient l’audace de Moisand Boutin & Associés de développer son département Corporate en période de crise financière ?

Jean-Pierre Langlais : "Nous nous plaisons à aller là où on ne nous attend pas. En chinois, le mot « crise » signifie aussi opportunité". Le temps de crise est un temps où l’on peut faire bouger les lignes, donc un temps paradoxalement propice à l’esprit d’entreprise.
"Le cabinet est connu depuis l’origine pour sa réputation pointue en fiscal, notamment en fiscal international. Mais depuis 2005 le département Corporate a connu un développement remarquable en termes de compétences, d’opérations et de clientèle. Ce développement connaît cette année un nouveau palier, nonobstant la crise, par l’intégration en cinq mois de deux associés dans des compétences corporate différentes. En effet nous élargissons et renforçons notre offre de services corporate : corporate "industriel" et contentieux corporate pour Philippe, private equity et corporate finance pour Igor. Nous pensons également que le développement d’un cabinet s’enrichit des différences de cultures de cabinet et de générations. En ce sens Igor fait partie d’une nouvelle génération d’avocats d’affaires internationaux très prometteuse pour l’avenir" explique Jean-Pierre Langlais, associé Corporate du cabinet.

Pourquoi Igor Doumenc ?

Jean-Philippe Jacob : "Nous l’avons choisi pour son charme et son chic ! Plus sérieusement, en recrutant Igor nous nous sommes fiés à l’excellence de son parcours, qui est en parfaite adéquation avec le niveau d’exigence que nous nous imposons. Nous avons également été séduit par l’expérience de la création d’entreprise qu’il a connu en 2005. Accueillir Igor qui bénéficie d’une expertise notoire en matière de private equity, fusions-acquisitions, joint venture et consortiums internationaux s’inscrit dans le droit fil de notre volonté d’étoffer notre offre en Corporate et de cibler aussi des opérations de mid-cap voire large-cap", assure Jean-Philippe Jacob, associé.
Philippe Lecler : "Avec l’arrivée d’Igor, l’équipe M&A de Moisand Boutin & Associés poursuit à la fois sa diversification et sa consolidation. Avec quatre associés, bientôt sept collaborateurs et deux paralegaux, elle offre aujourd’hui à ses clients, sans se départir de sa culture d’expert à forte valeur ajoutée, une force de frappe permettant de traiter de façon récurrente et simultanée des opérations d’envergure", ajoute Philippe Lecler, associé.

Pourquoi le choix de Moisand Boutin & Associés ?

Igor Doumenc : "C’est un choix structurant pour la suite de ma carrière. En effet, je souhaitais poursuivre mon développement au sein d’une structure reconnue, visant l’excellence, composée de professionnels compétents, avec beaucoup de synergies possibles, et qui demeure à taille humaine. Moisand Boutin répond à ces critères.
Cela relève aussi d’une envie personnelle. Lors de ma rencontre avec les associés du cabinet, j’ai apprécié l’état d’esprit qu’ils ont su instaurer. Michel Boutin disait récemment dans une interview que ‘Moisand Boutin est un cabinet sérieux qui ne se prend pas au sérieux’, je suis très à l’aise avec ça" confie Igor Doumenc.


Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE