Elections ordinales Paris 2020 : interview d'Emmanuel Pellerin et Margaux Durand-Poincloux

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le Monde du Droit a interrogé Emmanuel Pellerin et Margaux Durand-Poincloux, candidats au Conseil de l'Ordre du barreau de Paris pour le mandat 2020-2022.

Pourquoi vous présentez-vous ?

A des âges et pour différentes raisons, l’Ordre nous a beaucoup aidés dans nos parcours d’avocats. A notre tour, nous souhaitons être au service de tous nos confrères et leur donner de notre temps.

Quels sont les principaux axes de votre programme ?

Les membres du Conseil de l’Ordre n’ont pas de programme propre, mais appliquent celui du Bâtonnier élu, dont ils sont le support.

En revanche nous tenons à être force de proposition, et à permettre d’améliorer ce qui existe, sur les thématiques qui nous tiennent à cœur, notamment :

  • les affaires sociales ;
  • la promotion de la parité au sein de notre profession et la lutte contre les discriminations ;
  • l’accompagnement des jeunes confrères jusqu’à leur installation ;
  • la protection de notre secret.

Quels dysfonctionnements observez-vous au sein de l’Ordre et que proposez-vous comme solutions ?

Le mot juste n’est pas celui de dysfonctionnement; Ce que nous constatons surtout, c’est que les travaux et les batailles menés par notre Ordre sont mal connus par les membres de notre Barreau, et que nos confrères ne se saisissent pas toujours des outils qui existent quand ils en auraient pourtant besoin.

C’est sans doute la raison principale du peu d’intérêt existant pour les élections ordinales, malgré la grande incidence de ces instances sur nos quotidiens professionnels.

Nous espérons contribuer à modifier cela par le plus d’accessibilité possible.

Qu'avez-vous de plus que les autres candidats ?

Une belle collection de bretelles et les lunettes d’Harry Potter ?

Nous ne sommes évidemment par les seuls candidats pour qui les qualités premières doivent être la sincérité dans les engagements, l’énergie dans l’exécution du mandat, et le dévouement, en toute circonstance.

Propos recueillis par Yannick Nadjingar-Ouvaev


Lex Inside du 20 février 2024 :

Lex Inside du 16 février 2024 :

Lex Inside du 12 février 2024 :