UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Herbert Smith Freehills présent au mentorat de l'un des lauréats du concours LWOW 2018

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Herbert Smith Freehills a participé au mentorat de l'un des lauréats du concours Lawwithoutwalls 2018.

Eric Fiszelson, associé du cabinet d'avocats d'affaires international Herbert Smith Freehills, a participé au mentorat de l'équipe d'étudiants en droit qui a récemment remporté un des prix du concours LawWithoutWalls 2018 (LWOW) à Miami.

LawWithoutWalls est un programme unique qui réunit une centaine d'étudiants de plus de 30 écoles de droit et de commerce du monde entier. Répartis en équipes et accompagnés par des mentors issus des affaires, de l'entreprenariat, de l'enseignement et du secteur juridique, ces étudiants ont pour objectif de proposer une solution et un prototype technologique qui répondent à une problématique juridique internationale.

Pendant 4 mois, l'équipe de 3 étudiants qu'Eric Fiszelson a accompagnée aux côtés d'autres mentors, a réfléchi à la façon de faciliter la réinsertion et notamment l'accès au droit des jeunes aborigènes australiens.

Leur proposition s'articulait autour d'une application, Kite, téléchargeable par les jeunes aborigènes placés sous contrôle judiciaire sur leurs smartphones et leur donnant accès à un réseau de professionnels du droit et du secteur social afin de leur permettre de respecter plus facilement les conditions de liberté surveillée posées par les tribunaux. L'un des objectifs de l'application est de créer une communauté de soutien virtuelle aidant à la fois ces jeunes placés sous contrôle judiciaire, leurs avocats et les travailleurs sociaux qui les épaulent.

"Kite est un formidable outil qui prouve que l'innovation est l'avenir du droit" s'est réjoui Eric Fiszelson. "Nous croyons fermement à la proposition de ces étudiants qui ont travaillé sans relâche pour soumettre une solution basée sur la force de la communauté et de la communication" a-t-il ajouté.