McDermott Will & Emery conseille Servier

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

McDermott Will & Emery conseille Servier dans le cadre d’un accord de collaboration mondiale pour le développement et la commercialisation de nouveaux candidats-médicaments ciblant l’apoptose

mcdermotwillandemery

 

Le bureau parisien du cabinet d'avocats international McDermott Will & Emery a conseillé le groupe pharmaceutique Servier dans le cadre d’un accord stratégique de collaboration mondiale avec Novartis pour le développement et la commercialisation d’une série de nouveaux candidats-médicaments issus de programmes de recherche menés par Servier, en partenariat avec Vernalis, dans le domaine de l’oncologie et ciblant les voies de régulation de l’apoptose.

Cette collaboration porte sur le co-développement à l’échelle mondiale de candidats inhibiteurs sélectifs de BCL-2 entrant actuellement en phase de développement clinique. Les protéines de la famille BCL-2 sont des régulateurs clés de l’apoptose. Les dérèglements de cette famille de protéines jouent un rôle majeur dans la survie anormale des cellules tumorales.

Servier restera responsable des activités de recherche et partagera les responsabilités avec Novartis pour mener un programme de développement clinique visant à déboucher rapidement sur une première indication thérapeutique au bénéfice des patients. Les droits de commercialisation des produits issus de cette collaboration seront répartis entre les parties sur une base géographique.

Le groupe Servier était représenté par Emmanuelle Trombe, associée de McDermott Paris, assistée de Noémie Fort, collaboratrice. La société Novartis était, quant à elle, représentée par Jane Plomley du cabinet White & Case.


Grenelle du Droit 5 : Thomas Baudesson, candidat au co-bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Louis Degos, candidat au bâtonnat de Paris

Grenelle du Droit 5 : Besma Boumaza, vice-présidente de l'AFJE