UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

25 pays proposent un focus sur la médiation internationale à Milan

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Milan se transforme, aujourd'hui et demain, en capitale mondiale de la médiation à l’occasion de la tenue du Forum mondial des Centres de médiation organisé par l’Union Internationale des Avocats (UIA). La médiation est un moyen utile pour les entreprises de résoudre - d'une manière alternative au tribunal ordinaire - les litiges nationaux et internationaux. Cette 27e édition du Forum, organisée avec l’appui de la Chambre d'arbitrage de Milan, une entreprise de la Chambre de commerce de Milan Monza Brianza Lodi, qui l’héberge proposera plusieurs focus, parmi lesquels un panel consacré à l’Afrique avec l’approche OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires).

Le Forum, qui se tient tous les 9 mois aux quatre coins du globe, revient à Milan après 11 ans d’absence. Au fil des ans, le Forum est devenu un espace d'échange de pratiques entre professionnels et centres ADR (modes alternatifs de résolution des conflits) dans le monde entier. L'objectif est de comparer, de discuter et de s'ouvrir à de nouvelles perspectives pour améliorer les pratiques de médiation partout dans le monde. Cette année, une forte participation des pays de l’Europe de l'est motivée par une ouverture à ces pratiques est à noter.

Au total, plus de 40 centres internationaux et 100 avocats et médiateurs de 25 pays (tels que l'Afrique, la Russie, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande) se réunissent donc pour discuter des procédures et règlements de médiation pour résoudre les litiges dans leurs pays respectifs.

La nouveauté du Forum réside dans l’analyse d’impact de la “Convention de Singapour”, outil central pour réglementer l'exécution des accords de médiation entre parties de différents pays. À Milan, après une première phase expérimentale, le "Fast Track" est officiellement devenu, un service de solution alternatif, avec des avantages en termes de flexibilité et d’adaptabilité aux besoins des parties, de confidentialité et de rapidité.

Fabienne van der Vleugel, Présidente du Forum mondial des centres de médiation de l'UIA a déclaré: « Cette année, le Forum Mondial des Centres de Médiation permet aux professionnels de développer et d’améliorer leurs pratiques professionnelles. Les questions qui sont analysées au cours du Forum alimentent le débat et soutiennent la promotion de la médiation en tous ses aspects. En tant que Présidente du Forum de médiation de l’UIA, je suis heureuse de constater la présence de plus de 90 participants représentant 25 pays de tous les continents. Le Forum de Milan est un grand succès ».

« Pendant deux jours, Milan, grâce au Forum que nous soutenons - a déclaré Marco Dettori, président de la Chambre d'arbitrage de Milan, une entreprise de la Chambre de commerce de Milan Monza Brianza Lodi - met en lumière l'importance de la médiation, appréciée et de plus en plus utilisée par les entreprises et les citoyens pour résoudre les litiges ».

« La médiation - a déclaré Stefano Azzali, directeur général de la Chambre d'arbitrage de Milan, société de la Chambre de commerce de Milan Monza Brianza Lodi - est en train d’être repensée en Italie et nous espérons la relancer. Les résultats obtenus en près de dix ans depuis l'introduction de la législation sur la médiation dans notre pays ont donné des résultats indéniables dont les échos se retrouvent dans les interventions réglementaires ultérieures d'autres pays européens ».

« Le fonctionnement de la justice joue un rôle central dans la dynamique positive du développement économique d’un territoire - a déclaré Marina Tavassi, Présidente de la Cour d'appel de Milan - La diffusion de la conciliation et de l'arbitrage est un stimulant pour augmenter l'attractivité et la réputation de notre pays aux yeux des investisseurs étrangers. L'expérience vertueuse de la Chambre d'arbitrage de Milan, point de référence pour l'ADR en Italie, en est un exemple ».