UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L'obligation contractuelle de sécurité de l'exploitant d'une salle d'escalade est une obligation de moyens

Sport
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'obligation contractuelle de sécurité de l'exploitant d'une salle d'escalade est une obligation de moyens dans la mesure où la pratique de l'escalade implique un rôle actif de chaque participant.

En mai 2008, alors qu'elle venait de descendre la paroi d'un mur artificiel dans une salle d'escalade exploitée par une société, une femme a été heurtée par un autre grimpeur. Ayant subi une fracture lombaire avec tassement vertébral, elle a assigné la société et le grimpeur, ainsi que leurs assureurs respectifs, en réparation de son préjudice avec désignation préalable d'un expert médical, la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Rhône ayant été régulièrement appelée dans la cause. Le 10 décembre 2015, la cour d’appel de Lyon l’a déboutée de ses demandes formées à l'encontre de la (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne