Quels sont les défis et les nouvelles priorités des DRH en 2021 ?

Etudes et Documents
TAILLE DU TEXTE
  • Pour 88% des DRH, accompagner la transformation de l’entreprise est la première priorité de leur fonction
  • Pour 82% des DRH, le dialogue social est un enjeu majeur afin d’accompagner ces projets de réorganisations
  • 86 % des DRH considèrent le bien-être des collaborateurs comme très important
  • 70% se mobilisent pour l’égalité femmes-hommes dans leurs effectifs
  • Pour 9 DRH sur 10 le développement des compétences de leurs salariés est une des grandes priorités de leur politique de gestion des talents

Gras Savoye Willis Towers Watson, RH&M et ABV Group ont dévoilé les résultats de leur Baromètre des DRH, réalisé en partenariat depuis 6 ans. Cette édition 2021, à laquelle ont participé 120 DRH d’entreprises et industries de toutes tailles et secteurs, prend en compte l’impact colossal du COVID-19 sur la fonction RH.

De l’organisation du télétravail, à la santé et la sécurité des salariés, sans oublier la communication : les DRH ont été et demeurent sur tous les fronts. Il met surtout en lumière le rôle crucial des équipes RH dans l’accompagnement des projets de transformation des entreprises.

Pour Laurent Termignon, Directeur de l’activité Talent & Rewards chez Gras Savoye Willis Towers Watson : « Les réponses des DRH de la PME à la multinationale convergent toutes vers la même cible : adapter les organisations aux enjeux de la crise actuelle et accélérer la sortie de crise. Pour cela, l’organisation du télétravail, l’optimisation des coûts, la maîtrise de l’absentéisme et le maintien de l’engagement des salariés sont devenues des préoccupations primordiales pour les DRH. »

Parmi les principaux enseignements de cette édition :

  • Priorités 2021 de la fonction RH : pour 88% des DRH, soutenir et accompagner la transformation de l’entreprise est la première priorité et même la priorité absolue pour les deux tiers d’entre eux. Quelle que soit la taille de l’entreprise, la fonction RH s’inscrit durablement comme étant une fonction stratégique pour les entreprises. Pour 42% des DRH, participer à l’optimisation des coûts partage la deuxième position avec moderniser, digitaliser, transformer la fonction RH dans l’ordre de leurs priorités. Améliorer l’expérience salarié reste capitale pour 39% des répondants, suivi de la promotion et le développement des politiques de RSE, Diversité et Inclusion (31%), ce qui confirme une importance grandissante de ce thème au sein de la fonction RH.

  • Pour les DRH, la transformation de l’entreprise passe avant tout par la mise en place d’une culture favorisant l’innovation et l’agilité (71%), l’adaptation de l’organisation du travail au télétravail (63%), la flexibilisation des organisations et du temps de travail (57%) quelle que soit la taille de l’entreprise. A noter que la dématérialisation des tâches et la robotisation (53%) est également un levier important pour un bon nombre de DRH.
  • Pour assurer la diversification des ressources et des statuts d’emplois, les DRH privilégient le recours à l’intelligence artificielle et la robotisation (34%) et l’utilisation de plateformes de talent (34%).

  • En matière de RSE, diversité et inclusion, les DRH se mobilisent de plus en plus sur la qualité de vie au travail et le bien-être des collaborateurs (86%), l’égalité femmes-hommes (70%) et la non-discrimination au travail (57%) ; les DRH sont convaincus que s’assurer du bien-être des salariés est le meilleur moyen d’avoir des salariés engagés et performants, et donc de renforcer la solidité économique de l’entreprise

  • Face aux enjeux de transformation des entreprises, le développement des compétences (92%) et l’engagement et la fidélisation des collaborateurs (83%) sont les grandes priorités de leur politique de gestion des talents. La marque employeur présente quant à elle une baisse significative (de 91% en 2020 à 78% cette année). Sachant que les DRH prévoient une baisse des recrutements cette année, c’est logiquement que l’attractivité perd en importance. Le management à distance et la gestion des hauts potentiels sont identifiés comme des leviers clés pour mener à bien les priorités des entreprises. On note également que le développement d’une culture de feedback est considéré par 49% des DRH comme important ou extrêmement important pour mener à bien une politique de gestion des talents.

  • En termes de politique de rémunération, deux tiers des DRH considèrent la part variable et la rémunération de la performance, ainsi que l’égalité Femmes / Hommes (62%) comme les deux priorités de l’année 2021. Ce résultat démontre la volonté d’une plus grande équité et d’améliorer le score dans le calcul de l’Index égalité professionnelle. Les réductions de salaires ne semblent pas d’actualité pour 2021.
  • Concernant l’efficacité de la fonction RH elle-même, la qualité du dialogue social reste un enjeu majeur (82 % en progression de 4 points), ce qui est d’autant plus nécessaire afin d’accompagner les projets de réorganisation et de restructuration. Ensuite, les priorités portent sur l’évolution du SIRH (69%) et la digitalisation (65%) mais également l’analyse des données RH (58%), l’analyse de la performance de la fonction RH (58%) et la mise en place de tableau de bord (53%). Ces tendances restent fortes depuis plusieurs années.

  • Le recrutement reste le processus prioritaire à digitaliser en 2020 pour 86% des DRH. Cela traduit la volonté de simplification du processus pour être plus attractif auprès des candidats notamment dans un marché de l’emploi qui continue à se tendre. La formation (82%), et l’évaluation (78%), demeurent également des processus à digitaliser en priorité pour accompagner les salariés dans leur développement leur performance.

  • Le droit à la déconnexion (58%) est une priorité majeure des DRH en matière d’obligations réglementaires. Cette importance peut s’expliquer par les problématiques liées au du télétravail (micro-management, surcompensation).

  • En matière de digitalisation des processus RH, la Formation est le domaine prioritaire pour 74% des répondants. Cela traduit la volonté de simplification du processus pour accompagner les salariés dans leur développement et dans l’amélioration de leur performance, et dans le contexte actuel de renforcer leur engagement.

  • Pour réduire l’absentéisme, les DRH privilégient des mesures ayant un impact direct sur l’expérience des salariés : que ce soit dans l’écoute des attentes exprimées (80%) ou dans l’amélioration de leur environnement de travail (78%). La prévention et la sensibilisation des managers sont également considérés comme des moyens majeurs pour les trois quarts des DRH, pour éviter l’absentéisme.

Pour Laurent Termignon,Directeur de l’activité Talent & Rewards chez Gras Savoye Willis Towers Watson : « L’édition 2021 du Baromètre des DRH met un accent fort sur certaines tendances, comme la flexibilité et le télétravail. Repenser l’expérience salarié est clairement perçue par les DRH comme un levier indispensable pour réussir les adaptations voire les changements de caps de leur entreprise. Le lien entre engagement des salariés et performance des entreprises n’a jamais été aussi solidement établi. Ce qui renforce une certitude : les DRH ont plus que jamais un rôle stratégique dans l’entreprise. »

« Le baromètre des DRH 2021 agit comme un révélateur : les DRH sortent renforcés de la crise dans l’ensemble de leurs prérogatives, qu’ils s’agissent de leurs fondamentaux que de leurs missions régaliennes. Plus que jamais à la manette, au Comex ou en proximité avec le terrain, ils développent tout à la fois, le ‘dare & care!’ - oser l’innovation et accompagner au plus près les équipes », ajoute Delphine LANCEL, Directrice associée du groupe RH&M

Et enfin, Damien RISO, Directeur associé d’AVB Group conclut : « Cette 6e édition du Baromètre des DRH témoigne de changements profonds, et très probablement durables, dans les sociétés. Prenons seulement trois résultats pour illustrer le propos. 78% des DRH sont au Codir / Comex, 89% font de la maîtrise des coûts un enjeu important et 42% des DRH en font même leur deuxième priorité pour 2021. Après une année de pandémie, non seulement les DRH ont géré en première ligne et avec succès la crise sanitaire, mais en plus ils sont devenus les dirigeants les plus impactants dans la maîtrise, la réallocation ou encore la réduction des coûts. D’ailleurs, et c’est peut-être le plus surprenant, ils n’en ont pas encore conscience ! »

L'annuaire du Monde du Droit

Ténors du Droit : Flichy Grangé Avocats renforce son pôle Ethique, Diversité et RSE

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu