Quelles compétences clés pour le juriste augmenté ?

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les juristes ne peuvent plus se contenter de compétences juridiques (legal skills), ils doivent aussi développer des soft skills (compétences comportementales) et des compétences numériques (digital skills) qui sont désormais incontournables. 

Selon l'étude du centre de recherche LegalEDHEC menée auprès de 100 leaders du droit pour identifier les compétences clés du « juriste augmenté », en partenariat avec l'Association Française des Juristes d'Entreprise (AFJE), les praticiens du droit doivent développer des intelligences et compétences multiples. Si les soft skills sont considérées comme des prérequis pour être recruté, les digital skills apparaissent comme incontournables pour se démarquer.

Des soft skills indispensables

Les soft skills sont des compétences attendues par les recruteurs dans le domaine juridique. Le juriste doit démontrer qu'il sait augmenter ses compétences techniques, juridiques par une intelligence émotionnelle. On attend de lui qu'il sache communiquer, qu'il ait le sens des relations interpersonnelles, qu'il puisse inspirer confiance, qu'il ait de l'écoute et puisse donner l'exemple.

juriste augmente top15skillsA 

Des compétences numériques pour améliorer la prise de décision

Le Top 15 des compétences essentielles pour occuper une fonction de manager juridique ou performer en tant que juriste ou avocat révèle que le recruteur n'a pas besoin d'un juriste codeur mais d'un juriste qui sait se servir des outils numériques.

Outre l'usage, la capacité à identifier les bons outils sur le marché des legaltech, les tester, en identifier les risques et les opportunités, et les intégrer dans une stratégie de déploiement au sein de son organisation, est déterminante. La capacité à optimiser la rédaction des contrats grâce à des outils digitaux est appréciée. Mais cet usage nécessite une bonne appréhension des concepts technologiques et business, en particulier s'il s'agit de technologies disruptives.

Le manager juridique ou l'associé (en cabinet ou en étude) doit être attentif aux risques juridiques inhérents à ces outils et à l'adaptation de son organisation aux enjeux portés par le digital. Dans ce Top 15, le seul soft skill attendu par le manager relève de la capacité décisionnelle.

juriste augmente top15skillsAA

Partenariat avec Séraphin Legal : d’un référentiel de compétences des métiers du droit statique à une plateforme EDHEC de Talent Management du droit dynamique

Cette enquête a permis d'aboutir à un premier référentiel de 150 compétences clés du juriste augmenté disponible sur la plateforme https://alll.legal/ créée dans le cadre d'un partenariat avec Séraphin Legal.

L'objectif est de passer d'un référentiel statique à un référentiel dynamique du Juriste Augmenté. Régulièrement mis à jour avec l'aide d'un Comité d'experts, il sera accessible à tous. Sur la base de ce référentiel-marché EDHEC ouvert, directions juridiques, cabinets d'avocats et autres structures d'exercice du droit, pourront constituer leur propre référentiel-équipe et conduire des évaluations de compétences.

Cette plateforme digitale devrait être disponible au printemps 2020. Il s'agit ainsi de fournir aux recruteurs comme aux juristes un outil de Talent Management en droit.

Enfin, LegalEDHEC va développer un outil d'évaluation de compétences en ligne et à déployer une certification qui sera délivrée par l'EDHEC Business School : le ALL Certificate (Advanced Lawyer & Lawyering Certificate).

Arnaud Dumourier (@adumourier)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.